PWD : la boxe olympique et la natation s’ajoutent en sports-études

Par Laurie Fortin
PWD : la boxe olympique et la natation s’ajoutent en sports-études
La concentration natation deviendra un sport-études et se traduira par une augmentation du nombre d’heures d’entraînement en piscine.

ÉDUCATION. Deux nouveaux programmes en sports-études, la boxe olympique et la natation, s’ajoutent à la programmation du Pavillon Wilbrod-Dufour (PWD) et débuteront en septembre 2016.

Ces deux programmes s’ajoutent à la liste du PWD qui comptait les volets suivants : soccer, baseball, hockey et judo.

Ces programmes en sports-études visent à assurer le développement académique et sportif des athlètes.

Pour la boxe olympique éducative, ce programme a pu naître suite au développement d’un nouveau partenariat avec Maxime Dallaire, propriétaire de Max Cardio Box, et rendu possible grâce au travail de Nicolas Martel, conseiller pédagogique.

Pour participer au programme de boxe, les élèves devront être inscrits au PWD et être membres de la Fédération de boxe olympique du Québec par le biais du Club de boxe. La personne responsable du projet est Maxime Dallaire.

Natation

Quant à la natation, l’école offrait depuis quelques années cette concentration et ce, en collaboration avec les membres du conseil d’administration du Club Juvaqua d’Alma. Pour la prochaine année scolaire, dans le volet natation, cette collaboration permettra aux élèves d’augmenter leur volume d’entraînement. Ainsi la concentration natation deviendra un sport-études et se traduira par une augmentation du nombre d’heures d’entraînement en piscine. Les élèves devront également être inscrits au PWD et être membres du Club Juvaqua.

Le PWD offrira la partie académique, soit tous les apprentissages liés au Programme de formation de l’école québécoise afin de permettre aux athlètes de compléter leurs études menant à l’obtention d’un Diplôme d’études secondaires (DES). L’entraînement, qui est pris en charge par des entraîneurs qualifiés, se fait quotidiennement à raison de 5 après-midis par semaine (minimum de 15 heures semaine).

Partager cet article