Quand l’union du privé et du sans but lucratif fait bon ménage

Par Laurie Fortin
Quand l’union du privé et du sans but lucratif fait bon ménage

Afin de contrer les difficultés présentes sur le marché de l’emploi, Groupes Inter-action Travail (GIAT) et Pro-Gestion sont heureux de poursuivre et approfondir leur collaboration dans de tout nouveaux locaux situés sur la rue Sacré-Cœur d’Alma.

«Rares sont les organismes offrant des services en employabilité et en ressources humaines sous un même toit, ayant des statuts juridiques différents, ce qui nous apparaît exceptionnel pour le bénéfice de la population», de préciser René Labbé, directeur du GIAT.

Réunis en conférence de presse jeudi après-midi, les dirigeants des deux organisations se sont dits fiers de pouvoir consolider un partenariat qui existe depuis trois ans. Pour eux, cette collaboration permet d’offrir un service de qualité tout en respectant leurs mandats respectifs.

«À titre d’exemple, nous recrutons du personnel pour les entreprises alors que GIAT propose de la main-d’oeuvre. C’est parfaitement complémentaire surtout dans un contexte où le recrutement devient de plus en plus difficile», illustre Steeves Jones, directeur général de Pro-Gestion, qui cite comme domaine particulièrement complexe ceux du tourisme, de l’information et des communications.

«Cette collaboration a pris la forme d’intervention en matière d’embauche de personnel, de formation adaptée en matière de gestion des ressources humaines, d’équité salariale, d’intervention en consolidation d’équipe et j’en passe», d’ajouter Steeves Jones.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article