Quelque 125 bêtes périssent à Métabetchouan

Quelque 125 bêtes périssent à Métabetchouan

PERTE. Quelque 125 bêtes — le troupeau laitier au complet et les génisses de la relève — ont péri ce jeudi midi dans un violent incendie qui a totalement détruit une étable au 1420, rang Caron à Métabetchouan, propriété de Patrice Garneau.

L’alarme générale a été donnée vers 11 h 30 après que les premiers pompiers rendus sur place, ceux de Métabetchouan, ont constaté l’ampleur de l’incendie.

Les pompiers des casernes de St-Bruno, Hébertville-Station, Hébertville, Lac-à-la-croix et Desbiens se sont immédiatement rendus sur place. Plus d’une trentaine de pompiers ont ainsi combattu l’incendie pour éviter qu’elle ne détruise d’autres bâtiments.

L’étable en question était construite en perpendiculaire à un autre bâtiment qui abritait la laiterie et les enclos pour y loger les génisses de la relève.

Un autre bâtiment accessoire juste à côté abritait des balles de paille.

Le feu aurait pris naissance à l’intersection de ces bâtiments et s’est rapidement propagé.

« Je me suis approché et j’ai vu les vaches toutes couchées à leur emplacement. Il n’y a plus rien qui bougeait, elles étaient toutes mortes sans doute tuées par la fumée », a commenté un ancien employé de ferme qui s’est approché de l’étable en question.

De toute évidence, la fumée s’est engouffrée dans l’étable et le bâtiment accessoire, provoquant ainsi la mort de toutes les bêtes par asphyxie.

Le bâtiment qui abritait les ballots de paille a pour sa part été totalement détruit et une épaisse fumée se dégageait de la paille en combustion lente que les pompiers arrosaient.

Lors du passage de TC MEDIA, les pompiers poursuivaient le travail et on amorçait l’enquête pour tenter de déterminer l’origine de cet incendie.

Les pertes vont de chiffrer à plusieurs centaines de milliers de dollars.

Partager cet article