Rentrée scolaire au Collège : Entre cours en ligne et en classe

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Rentrée scolaire au Collège : Entre cours en ligne et en classe
(Photo : TRIUM MÉDIAS - Janick Émond)

Le Collège d’Alma se prépare pour une rentrée bien différente cette année. Les étudiants et les enseignants devront se conformer au port du masque obligatoire, en plus de s’adapter pour des cours à distance.

Comme tous les lieux publics et autres lieux d’enseignement, le Collège d’Alma est appelé à suivre les consignes sanitaires imposées par la santé publique. Ainsi, tout au long de l’été, le personnel du collège a travaillé d’arrache-pied afin d’être conforme lors de la rentrée scolaire.

« Tout d’abord, nous avons dû évaluer la capacité de notre établissement. Voir combien de personnes pouvons-nous avoir dans une classe si tout le monde est assis à 1,5m de distance, la capacité du centre social, etc. », indique la directrice générale du collège, Josée Ouellet.

Ainsi, il était donc possible de construire les horaires des étudiants et de former les groupes, en plus petit nombre.

« Au final, on a déterminé que nous pourrions avoir entre 500 et 600 personnes au collège en même temps, soit environ 50% de la capacité habituelle », ajoute Josée Ouellet.

Elle poursuit en soulignant que les élèves seront invités à se rendre à leur cours et à quitter l’établissement le plus rapidement possible par la suite. Le flanage ne sera pas permis.

Concernant le port du masque, il sera obligatoire lors des déplacements. Il sera possible de le retirer seulement lorsque l’élève, ou l’enseignant, sera assis à son bureau.

Virtuel

Les cours donnés à distance par internet seront toujours d’actualité au Collège d’Alma. Au cours de l’été, les enseignants ont évalué quels sont les cours qui se donnent le mieux en ligne et ceux qui requièrent une présence physique en classe.

« Principalement, tous ce qui est de théorie se fera en ligne. Tout ce qui est technique, plus manuel, ça se fera en classe. Il faut dire cependant que ça sera beaucoup mieux que le printemps dernier. Cette fois, les professeurs sont prêts, ils ont adapté leur plan de cours en conséquence. »

Pour les étudiants de première année, ça sera quelque peu différent. Afin de favoriser leur intégration et leur adaptation à ce nouveau niveau d’études, ils auront plus de cours en classe qu’en ligne.

Étudiants étrangers

Lors de la rentrée, le collège accueillera 58 étudiants étrangers. Ceux-ci auront tous passé 14 jours en isolement avant de se présenter en classe. D’autres pourraient s’ajouter pour suivre des cours à distance.

« L’an dernier, nous avions eu 66 étudiants étrangers. Nous avons une petite baisse, mais rien de majeur. En temps normal, nous aurions eu plus d’étudiants étrangers que l’an dernier, mais ça se stabilise cette année. »

COlab : Les travaux sont débutés

Les travaux pour la construction du laboratoire d’innovation régionale COlab sont officiellement débutés au Collège d’Alma, au grand plaisir de la direction.

La première pelletée de terre a été donnée le 3 août dernier. Les travaux se poursuivront jusqu’au printemps prochain.

« Au printemps 2021, nous serons en mesure d’ouvrir les portes du COlab », mentionne la directrice générale du collège, Josée Ouellet, qui se dit heureuse de voir les travaux suivre leur cours.

D’ici la fin de l’automne, la bâtisse sera érigée afin que cet hiver, à compter du mois de décembre, les travaux intérieurs puissent commencer.

« L’équipe se met en place actuellement pour le COlab. On aura des activités, formations et plein d’autres choses à proposer. On reviendra éventuellement sur tout ce volet. On est présentement en développements pour ces projets. Normalement, on pourra intégrer les nouvelles installations et avoir une offre complète à partir de mai 2021 », ajoute Josée Ouellet.

Qu’est-ce que c’est ?

COlab est un laboratoire d’innovation régionale qui s’orientera vers l’économie du 21e siècle. Le projet dotera la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean d’une véritable institution d’enseignement technologique, adaptée aux réalités d’ici et qui formera la prochaine génération d’entrepreneurs.

Pour ce projet, un bâtiment, un atelier virtuel et une salle de visionnement 360o seront érigés.

Le projet s’élève à plus de 5M $ en investissements, provenant du ministère de l’Économie et de l’Innovation ainsi que du Fond d’appui au rayonnement des régions. Également, la Ville d’Alma, la MRC Lac-Saint-Jean-Est, le Mouvement Desjardins et Rio Tinto injectent de l’argent dans le projet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires