Richard Garneau sonne l’alarme

Richard Garneau sonne l’alarme
Richard Garneau

FORÊT. La situation est précaire dans l’industrie forestière et les agissements de Greenpeace et des activistes écologistes n’ont rien pour améliorer la situation. C’est le message qu’a lancé Richard Garneau, président et chef de la direction de Produits forestiers Résolu, mercredi midi à l’occasion d’un dîner-conférence à Saint-Félicien.

Il faut dire que l’intervention de Richard Garneau s’est tenue quelques heures à peine après que Best Buy ait mis fin à ses achats de papier pour ses circulaires chez Résolu. Cette décision du détaillant de produits informatiques fait suite à une campagne agressive de Greenpeace pour que Best Buy cesse de s’approvisionner chez PFR.

Le papier qui était jusque-là utilisé pour les circulaires de Best Buy était produit à l’usine de Kénogami de Résolu. Ce seul circulaire représentant l’équivalent de 4 mois de production par année.

« Quand tu n’as pas de client, tu n’as pas de commande. Quand tu n’as pas de commande, tu ne peux pas produire. Quand tu ne produis pas, tu n’as pas de jobs. C’est une équation très simple à comprendre », a martelé Richard Garneau.

Celui-ci a invité la population, les gens d’affaires et les élus de la région à se mobiliser pour faire contrepoids aux actions des groupes écologistes, notamment Greenpeace. « On ressent les contrecoups de la campagne de salissage de Greenpeace. C’est ce que j’appelle du terrorisme économique. Ces gens-là sont malhonnêtes et sont prêts à faire des choses qui ne sont pas légales. Il faut que ça cesse », a-t-il lancé. @Rb>—S.T.

Partager cet article