Rio Tinto Alcan dépose le rapport synthèse des préoccupations

Rio Tinto Alcan dépose le rapport synthèse des préoccupations

Cet automne

AUDIENCES PUBLIQUES. Rio Tinto Alcan vient de rendre public le Rapport synthèse de la consultation citoyenne menée cet automne dans la région en rapport avec son programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean. Quatre grands thèmes principaux émergent de ces rencontres et déjà, la compagnie s’engage à donner suite.

Pour ce faire, dès le début de l’année 2015, l’équipe du Programme de stabilisation des berges travaillera avec les intervenants du milieu pour mettre en place une tribune de collaboration et de dialogue avec la communauté.

Cet automne, les consultations citoyennes ont été tenues par Rio Tinto Alcan (RTA), avec la collaboration de Transfert Environnement et Société a permis de rejoindre plus de 500 personnes.

Parmi celles-ci, des riverains, des élus, des représentants de groupes environnementaux, des professionnels du tourisme, des plaisanciers et d’autres parties prenantes se sont exprimés quant au bilan qu’ils font de la gestion du lac Saint-Jean et de la stabilisation des berges au cours des trente dernières années.

Cet exercice consultatif s’est inscrit dans le cadre du processus d’évaluation environnementale pour l’obtention d’un nouveau décret gouvernemental portant sur la stabilisation des berges du lac Saint-Jean.

Ils ont également défini la vision d’avenir qu’ils souhaitent.

Thèmes

À la lumière des rencontres privées et des séances publiques tenues à Dolbeau, Roberval, Alma et Jonquière, le consultant engagé pour la tenue de ces consultations dégage quatre thèmes principaux qui ont émergé des discussions.

— Premièrement, les participants souhaitent que la gestion du lac permette une meilleure harmonisation entre les divers usages, et ce, dans le respect des principes du développement durable;

— Deuxièmement, les participants proposent que les travaux de stabilisation s’intègrent mieux au paysage et que leur impact sur l’environnement soit atténué par l’adoption de meilleures pratiques;

— Troisièmement, la confiance accordée à l’entreprise s’est effritée au cours des dernières années. Selon plusieurs participants, une plus grande transparence de l’information et l’implication concrète des parties prenantes dans les décisions concernant le lac contribueraient à reconstruire cette confiance. Plusieurs participants proposent la mise en place d’un mécanisme indépendant responsable de la gestion du lac;

— Quatrièmement, les participants réclament une mise à jour en profondeur des outils de gouvernance qui guident présentement la gestion du lac et la stabilisation des berges. Les droits d’eau, le décret et le programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean devraient être revus pour y intégrer les enjeux plus actuels.

Le document présente notamment les propos entourant l’harmonisation entre les usages industriels, résidentiels et récréotouristiques du lac Saint-Jean.

« Rio Tinto Alcan partage la vision de développement durable exprimée lors de la consultation citoyenne et c’est dans cette optique que nous souhaitons poursuivre notre collaboration avec l’ensemble des intervenants concernés. L’étude d’impact est au coeur de la démarche qui nous mènera vers le prochain décret. La prochaine étape consiste à bonifier cette étude d’impact à partir des préoccupations et des enjeux exprimés par les intervenants du milieu », souligne l’équipe du Programme de stabilisation des berges dans un bulletin d’information diffusé par l’entreprise.

Partager cet article