Rio Tinto: le tribunal confirme le congédiement de Mario Jean

Par Laurie Fortin
Rio Tinto: le tribunal confirme le congédiement de Mario Jean
Mario Jean et Pierre Simard

TRAVAIL. Le congédiement de l’ancien vice-président du Syndicat des employés d’Énergie Électrique (SEEEQ), Mario Jean par Rio Tinto, a été confirmé mardi par le Tribunal d’arbitrage.

Accusé d’avoir rédigé une fausse lettre en 2014 qui avait pour but d’annoncer la suppression de postes occupés par des cadres, Mario Jean a souligné la solidarité des membres du syndicat qui l’ont soutenu dans sa bataille. Le président du syndicat, Patrice Girard, s’est dit surpris que le tribunal n’ait pas cru la thèse de la blague et mentionne que leur avocat analyse les possibilités de faire une révision.

«Malheureusement, l’arbitre a maintenu le congédiement. Malgré que nous soyons consternés par cette décision, nous devons agir en conséquence. Notre avocat analyse les possibilités d’une révision judiciaire, mais dans les cas d’arbitrages de griefs, la difficulté pour contester une décision est très élevée. Actuellement, nous mettons en place ce qu’il faut, pour nous assurer que tout ce passe bien», mentionne le président sur la page facebook du Syndicat des travailleurs et travailleuses Énergie Électrique Nord.

Soulignons que les syndiqués tiendront une assemblée générale spéciale ce jeudi, dès 18h15, à l’Hôtel Universel d’Alma où il sera question de la décision du tribunal et de l’embauche d’un permanent syndical local.

Partager cet article