Sabin Gaudreault qualifie de « pitoyable » le bilan de Denis Lebel

Sabin Gaudreault qualifie de « pitoyable » le bilan de Denis Lebel
Sabin Gaudreault se fait cinglant envers son adversaire Denis Lebel.

ATTAQUE. Le candidat du Bloc Québécois dans Lac-Saint-Jean, Sabin Gaudreault, se fait cinglant envers son adversaire Denis Lebel: « Un ministre important, un bilan pitoyable ! », lance-t-il alors qu’il condamne l’inaction de son adversaire conservateur qui, malgré sa situation privilégiée, n’a pu décrocher aucun investissement majeur depuis qu’il est député, lieutenant québécois du premier ministre et ministre des Transports.

« Même en période pré-électorale, une occasion des plus propices, il a joué au père Noël partout au Québec, sauf dans sa circonscription. Incroyable! », accuse directement Sabin Gaudreault.

Il rappelle notamment que le Lac-Saint-Jean est au cœur d’une crise importante de l’industrie forestière et questionne directement que fait Denis Lebel?

« Il commande une étude ! Dolbeau-Mistassini a besoin d’un pont ferroviaire pour attirer une industrie majeure et que fait Denis Lebel? Rien, il n’a pas eu le temps de faire d’annonce en ce sens car il a été pris de cours par le déclenchement des élections? Et que dire de la gestion de l’offre ? Hier à Dolbeau, c’est sur le bout des lèvres qu’il a à peine promis de défendre les agriculteurs venus le rencontrer. Ils n’ont pas été entièrement rassurés ! Notre industrie laitière est sur le point d’être sacrifiée à l’autel de l’ouverture des marchés et Stephen Harper veut que ça se règle avant le 19 octobre prochain. À l’évidence, Lac-Saint-Jean ne pèse pas bien lourd dans les priorités du lieutenant québécois de Stephen Harper », lance d’un trait le candidat du Bloc Québécois.

La forêt

Concernant l’aide accordée hier à l’industrie forestière, Sabin Gaudreault rappelle que 15 millions $, à l’échelle canadienne, c’est très peu.

« Les Conservateurs ont accordé une aide à l’industrie automobile de l’Ontario atteignant les 13 milliards de dollars et Denis Lebel annonce des miettes pour l’industrie forestière. La population de Lac-Saint-Jean mérite mieux qu’un Père Noël électoral ! », ajoute-t-il.

Sabin Gaudreault mentionne notamment qu’il a reçu de nombreux commentaires au cours de la présente campagne de citoyennes et citoyens déçus du si pauvre bilan du député-ministre sortant.

« S’il est un engagement solennel que je peux prendre, si vous me choisissez comme député, le 19 octobre prochain, c’est que, moi, à chaque fois que je quitterai ma circonscription pour me rendre à Ottawa, ce sera pour aller défendre les projets que vous m’aurez confiés. Je reviendrai chez nous à chaque semaine pour vous rencontrer et vous faire état franchement de l’avancement de vos dossiers et je me battrai bec et ongles pour qu’ils se concrétisent de concert avec tous les intervenants du territoire. L’avancement et le développement de ma circonscription sera mon unique préoccupation. Vous méritez beaucoup mieux que les faux-fuyants et les promesses creuses », lance en conclusion Sabin Gaudreault.

Partager cet article