Sainte-Monique-de-Honfleur : Le traitement des eaux sera une priorité

Photo de Julien B. Gauthier - Journaliste de l’Initiative de journalisme local
Par Julien B. Gauthier - Journaliste de l’Initiative de journalisme local
Sainte-Monique-de-Honfleur : Le traitement des eaux sera une priorité
Mario Desbiens ainsi que l’ensemble du conseil municipal ont été élus par acclamation lors des dernières élections. (Photo : Trium Médias – Julien B. Gauthier)

Réélu par acclamation, Mario Desbiens se dit prêt à débuter ce nouveau mandat dans la continuité. Réfection des routes, développement domiciliaire et traitement des eaux usées seront à l’ordre du jour au cours des quatre prochaines années.

Le projet d’usine de traitement des eaux est toujours à l’étape des plans et devis. Il a accumulé du retard en raison de la difficulté à construire des conduites d’eau sous la rivière Péribonka. Mario Desbiens a bon espoir de voir le projet se réaliser en 2022.

« Il y a eu beaucoup de contraintes liées aux émissaires de rejets. Il faut creuser le tuyau sous la rivière Péribonka, mais selon la firme d’ingénierie, c’est loin d‘être évident. C’est le temps que ça se règle. J’étais au conseil dans les années 1990 et on en parlait déjà », fait valoir le maire.

Actuellement, les eaux usées sont rejetées dans la rivière Péribonka. Le projet de traitement des eaux permettra de desservir 250 résidences. Subventionné à 85 % par Québec, le montant est estimé à 9 M$.

Travaux routiers

Les prochaines années seront dédiées à rattraper le retard accumulé concernant les routes. Trois artères seront refaites prochainement : le rang 6 ouest, le chemin des Eaux-Mortes, ainsi que le rang 6 Est.

Pour ce dernier rang, la municipalité utilisera la technique de traitement de surface. Comparativement à l’asphalte conventionnel, ce produit est beaucoup plus durable et malléable.

Autres dossiers

Le maire entend mettre de l’avant le développement domiciliaire en villégiature. En raison de la forte demande, sept nouveaux terrains seront mis en vente prochainement. Ils seront situés le long de la rivière Péribonka.

La municipalité annonce par ailleurs le retour en 2022 d’un pièce de théâtre de La Route des légendes, écrite et mise en scène par Jimmy Doucet. La pièce de théâtre n’avait pas eu lieu les deux derniers étés en raison de la pandémie.

La bibliothèque municipale sera déménagée à l’hôtel de ville dans les anciens bureaux de la caisse populaire Desjardins qui a cessé ses activités en mars 2021. Des rénovations sont prévues.

« La bibliothèque est située dans le sous-sol de l’Auberge du Bon Temps, mais ce n’est pas optimal. Avec la pandémie, il fallait garder les portes barrées, mais un bénévole devait toujours se déplacer pour ouvrir. Ça va être plus accessible. Les citoyens auront droit à une carte d’accès », conclut le maire.

Partager cet article