Sitôt installées, sitôt volées, arrachées ou endommagées

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Sitôt installées, sitôt volées, arrachées ou endommagées
16 de ces silhouettes ont été installées un peut partout à Alma. (Photo : Courtoisie)

Alma – La ville d’Alma a récemment acquis 16 silhouettes d’enfants, qui visent à sensibiliser les automobilistes quant à la vitesse et à la présence d’enfants dans certains secteurs. En moins d’une semaine, quatre d’entre elles ont toutefois déjà été volées, une endommagée et une autre arrachée.

La conseillère municipale et présidente du comité des travaux publics Sylvie Beaumont a dénoncé la situation aujourd’hui sur sa page Facebook.

« Vraiment navrant! La ville d’Alma met beaucoup d’effort et fait de nombreux investissements afin de diminuer la vitesse dans les quartiers : afficheurs de vitesse, campagne en collaboration avec la SQ, bornes, diminution de largeur de rue, campagne médiatique. Dernièrement, nous avons fait l’acquisition de silhouettes à l’image d’enfants pour inciter les conducteurs à la sécurité routière. Elles ont été disposées dans différents quartiers de la ville ».

Il y a quelques semaines, la ville d’Alma avait procédé à l’acquisition de 16 de ces panneaux auprès de l’entreprise lavalloise Kalitec, qui conçoit de l’affichage dit « intelligent ». Le projet totalisait environ 12 000 $. S’agissant d’un projet-pilote, deux par district avaient été distribuées.

Or, selon Sylvie Beaumont, qui a communiqué avec Kalitec, ce genre d’incidents est plutôt rare. Sur 5000 silhouettes vendues au Québec, seulement une vingtaine ont connu le même sort.

« C’est décevant et questionnant, c’est l’argent des contribuables. On met beaucoup d’efforts et beaucoup d’investissements pour sensibiliser les conducteurs à la réduction de vitesse », déplore-t-elle.

Elle ajoute que la ville n’exclut pas de déposer une plainte à la Sûreté du Québec (SQ).

 

Partager cet article