St-Henri-de-Taillon améliore les services à sa marina

St-Henri-de-Taillon améliore les services à sa marina

AMÉLIORATIONS. Possédant l’une des plus belles marinas autour du lac Saint-Jean, la municipalité de St-Henri-de-Taillon vient d’investir quelque 90 000 $ afin d’améliorer les différents services offerts aux quelque 90 occupants.

On retrouvait quelques problématiques au niveau de l’approvisionnement en essence, le réseau électrique sur les quais et les stationnements.

L’élément déclencheur dans ce dossier est un fait inusité: en février dernier, des voleurs audacieux sont arrivés par le lac. Ils ont coupé les cadenas du réservoir d’essence de la marina et sont ainsi repartis avec plus de 2000 litres d’essence qui reposaient dans les réservoirs. En plus du prix de l’essence à l’acquisition, le ou les voleurs ont commis pour quelque 3000 $ de dommages aux installations de la marina et son service d’essence, afin de parvenir à leurs fins.

On a donc décidé de relocaliser ce réservoir plus en bordure des quais, libérant ainsi des places additionnelles de stationnement.

Le réservoir a totalement été réparé et l’on a refait l’ensemble des canalisations sécuritaires pour acheminer l’essence vers la pompe, en bordure de quai.

« Ce système est aménagé de façon sécuritaire pour l’environnement avec les pompes en bordure des quais pour faire le plein des bateaux et voiliers et des réservoirs avec double fond qui sont dans un endroit permettant d’éviter les débordement vers le lac Saint-Jean », souligne Mario Morissette, directeur général de la municipalité.

Électricité

À la demande des plaisanciers, on a également refait toute l’alimentation électrique des quais de la marina.

« Ça représente tout de même 2,5 kilomètres de fils électriques pour alimenter chacune des 90 places. On a utilisé un fil de la nouvelle génération, beaucoup plus résistant et plus souple, donc facile à passer le long des quais », d’ajouter Mario Morissette.

On en a également profité pour refaire l’éclairage en remplaçant les lampes traditionnelles par les lumières LED, toutes aussi puissantes, mais beaucoup moins énergivores.

Finalement, à la capitainerie, on a ajouté un air de restauration extérieur que les plaisanciers peuvent utiliser à leur guise.

Canal de navigation

Il va rester un autre dossier épineux à régler, soit celui du creusage du canal reliant la marina au lac Saint-Jean. À partir d’un niveau de 13 pieds, ça devient problématique pour sortir de la marina.

« Sous peu, on va avoir des discussions avec le ministère de l’Environnement et du développement durable pour voir comment on peut creuser notre canal qui s’est ensablé avec les années et se referme naturellement », précise Mario Morissette.

Notamment, ces travaux pourraient facilement être réalisés en hiver.

Partager cet article