Taux de valorisation en hausse à la RMR

Taux de valorisation en hausse à la RMR
RMR

ENVIRONNEMENT. La Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean (RMR) a été en mesure d’améliorer son taux de valorisation tout en diminuant le tonnage destiné à l’enfouissement au cours de 2014. C’est ce qui ressort du rapport annuel déposé le 6 mai dernier par la Régie.

En fait, une proportion de 79 % de toutes les matières reçues dans les écocentres de la RMR a été valorisée au cours de l’année 2014, en hausse de 1 % par rapport à 2013 et de 12 % en regard d’il y a cinq ans. Le nombre de visites enregistrées dans les écocentres a lui aussi augmenté pour atteindre les 141 274 visites en tout.

Du côté du centre de tri, le taux de valorisation atteint au cours de la dernière année a été de 82 %, une amélioration substantielle de 6% par rapport à 2013, mais toujours en deçà du 86% obtenu en 2012. La RMR précise à cet égard que malgré les difficultés liées au marché du recyclage, elle a su dénicher de nouveaux clients afin de maintenir son taux de valorisation.

Quant aux déchets acheminés à l’enfouissement, c’est quelque 51 665 tonnes qui ont pris le chemin du lieu d’enfouissement technique en 2014, en baisse d’un peu plus de 5000 tonnes. Le tonnage en provenance du secteur résidentiel s’est maintenu, mais il en va autrement dans le secteur commercial, où le tonnage a chuté de 19%. La hausse des taux de valorisation dans les écocentres et au centre de tri se reflète également dans le bilan massique destiné à l’enfouissement.

Finances

Point de vue financier, la RMR a complété l’année 2014 avec un surplus d’opération de près de 2,3 millions. Une part importante de cette somme a toutefois été affectée à la construction de cellules supplémentaires au LET d’Hébertville-Station, à l’amélioration du chemin d’accès ainsi qu’au renouvellement de la machinerie lourde. Au final, le surplus libre de la RMR pour 2014 est de 263 856 $. —S.T.

Partager cet article