Terrains de baseball : Jocelyn Fradette veut qu’Alma rattrape son retard

Photo de Julien B. Gauthier - Journaliste de l’Initiative de journalisme local
Par Julien B. Gauthier - Journaliste de l’Initiative de journalisme local
Terrains de baseball : Jocelyn Fradette veut qu’Alma rattrape son retard
Jocelyn Fradette estime qu'Alma doit rattraper un retard concernant les infrastructures de baseball. (Photo : Trium Médias - Julien B. Gauthier)

Alma – Impliqué depuis 14 ans dans le baseball, le candidat à la mairie Jocelyn Fradette entend revamper les infrastructures de plusieurs terrains sur le territoire d’Alma.

C’est d’ailleurs au stade de baseball du Centre Mario-Tremblay qu’il a convoqué les médias le 13 octobre pour annoncer le volet de son programme.

S’il est élu maire d’Alma le 7 novembre prochain, il travaillera afin de « rattraper le retard » que la ville a accumulé pour assurer la pérennité du baseball, un dont la popularité a explosé récemment.

Il propose ainsi la construction d’un bloc sanitaire au stade de baseball du Centre Mario-Tremblay (CMT), qui servira autant pour les amateurs de balle molle, de pétanque et de volleyball. Il souhaite aussi munir les deux terrains arrière du CMT de filets protecteurs, refaire la surface de plusieurs terrains à Alma et remettre à neuf le terrain de Saint-Coeur-de-Marie, laissé à l’abandon selon lui.

Quant à la Pointe-des-Américains, il veut mettre en place 20 km de sentier de vélo de montagne et 15 km de sentier pédestre. Il évalue le projet à 2 à 3 M$.

Budget participatif et logement

Jocelyn Fradette entend augmenter de 25 000 $ à 100 000 $ le budget accordé aux projets citoyens annuellement. Du même coup, le rôle du comité de développement durable sera redéfini.

Il a par ailleurs annoncé que ce sera toujours Véronique Fortin, conseillère du district 5, qui siègera en tant que présidente du comité.

« Ce ne sera plus à la ville de choisir les projets, mais bien aux citoyens de le faire via un site web », a-t-il affirmé, ajoutant que cette méthode avait fait ses preuves dans plusieurs municipalités.

S’il est élu, il fera aussi du logement une priorité en offrant aux promoteurs privés un congé de taxe de trois ans pour la construction de huit logements, cinq ans pour 12 logements et sept ans pour 16 logements.

Enfin, il souhaite doter d’Alma d’une planification stratégique pour les cinq à huit prochaines années.

Partager cet article