Tordeuse des bourgeons de l’épinette : Alma dénonce la diminution des pulvérisations

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Tordeuse des bourgeons de l’épinette : Alma dénonce la diminution des pulvérisations
En 2019, 86 000 hectares de forêt ont été traités dans la région. Cette année, seulement 9790 hectares auront des pulvérisations de la SOPFIM. (Photo : Courtoisie)

Marc Asselin digère mal la décision de la Société de protection contre les insectes et les maladies (SOPFIM) de réduire les pulvérisations aériennes d’insecticide dans le but de combattre l’épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette pour l’été 2020.

« Cette période-ci est extrêmement dangereuse pour la foresterie de notre belle région. Pour des raisons qu’on trouve superflues, c’est-à-dire la pandémie, le ministère a décidé de suspendre ces traitements qui seraient plus qu’importants. La suite des choses serait assez catastrophique du fait qu’on est dans le peak maximum », a déploré Marc Asselin lors de la séance du conseil municipal, le 19 mai dernier.

La tordeuse des bourgeons de l’épinette gagne du terrain chaque année. Apparue en 2006 dans la région, l’année 2019 fut la pire puisque 1,2 M d’hectares furent touchés, une augmentation de 22% par rapport à 2017. (Photo : Courtoisie)

Il demande ainsi au ministre  des Forêts, Pierre Dufour, ainsi qu’à la direction de la SOPFIM de réviser cette décision puisque la saison 2020 devait être une année record en termes de pulvérisation.

Sécurité des employés

Rappelons que le 1er mai dernier, la SOPFIM annonçait l’annulation de la saison 2020 de pulvérisations en raison de la pandémie de la COVID-19. Le directeur de la SOPFIM, Jean-Yves Arsenault, estimait que le risque pour la sécurité des quelque 500 employés – qui proviennent de partout au Canada – était trop élevé.

Quelques jours plus tard, la Société s’était ravisée, en annonçant que 111 500 hectares seraient traités par hélicoptère à l’échelle du Québec, sur les 665 000 hectares traités en temps normal.

« C’est extrêmement inquiétant pour la suite des choses. Si ça avait été une période où la tordeuse était beaucoup moins active, on aurait pu accepter de prendre une année sabbatique. Mais nous sommes dans une période où la tordeuse est extrêmement destructrice pour nos forêts », a ajouté le maire d’Alma.

Un été bétonné à Alma

La Ville d’Alma a également choisi l’ensemble des soumissionnaires qui procéderont à différents travaux d’asphaltage, de bétonnage et de traçage de ligne dans les rues d’Alma au cours de l’été.

La plupart des contrats ont été octroyés à des firmes régionales, soit 404 791,91 $ à l’entreprise almatoise Aménagex inc. pour des travaux de fourniture et de pose de bordures et trottoirs, Béton régional inc. pour la fourniture de ciment à 281,58 $ le m³ ainsi qu’Asphalte ltée et Inter-Cité Construction pour les travaux d’asphaltage.

58 665,99 $ sont octroyés à Durand Marquage et Associés, une entreprise de Thetford Mines pour le lignage dans les rues, tandis 80 693,30 $ Granicor inc. de Saint-Augustin-de-Desmaures pour des bordures de granite.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des