Travaux publics de Ville d’Alma: la directrice Annie Maltais… retourne au ministère des transports

Annie Maltais, directrice du service des Travaux publics de Ville d’Alma depuis février dernier, vient de confirmer à la direction de Ville d’Alma qu’elle abandonne son poste et retourne au bureau régional du ministère des Transports du Québec. Retenue pour occuper la fonction de directrice du plus important département de Ville d’Alma, elle devait remplacer le directeur Jean-Yves Lessard qui devait quitter à la retraite dans quelques semaines. Ce dernier a accepté de reporter une nouvelle fois ce départ afin de ne pas placer ce département névralgique de Ville d’Alma dans l’embarras d’autant plus que l’ingénieure en électricité au département doit quitter sous peu pour un congé de maternité.

Il n’a pas été possible de discuter avec la principale intéressée. Cependant, de sources sûres, Annie Maltais était très à l’aise avec son poste de gestion, mais beaucoup moins avec certains éléments plus sensibles reliés à l’administration municipale.

Le bureau régional du MTQ lui a fait récemment une offre de retourner au sein de ce ministère où elle occupera une fonction encore plus importante que celle qu’elle avait laissée en janvier dernier.

En poste officiellement depuis le 7 février dernier, Annie Maltais débarquait alors du bureau régional du ministère des Transports du Québec où elle agissait comme ingénieure en structures, responsables de la construction des ponts et ponceaux dans la région.

Il était prévu dans le plan de transition que Jean-Yves Lessard amorcerait un travail de transfert de ses connaissances envers Annie Maltais, le temps qu’elle prenne pleinement possession de son poste.

Les choses devaient se faire progressivement et Jean-Yves Lessard s’était alors donné quelque deux ans pour quitter définitivement ses fonctions.

Dans le cadre du programme de recrutement de personnel pour le remplacement des cadres de la haute direction de Ville d’Alma, Jean-Yves Lessard avait rencontré la haute direction de Ville d’Alma afin de parler d’enlignement stratégique en prévision de sa relève tout en assurant un suivi important aux dossiers et tout en précisant qu’il fallait obligatoirement un ingénieur comme qualification de base pour assurer la fonction.

On était donc allé en appel de candidatures à la grandeur du Québec et cinq personnes avaient été retenues, dont Annie Maltais qui avait remporté haut la main le concours, cumulant à la fois le titre d’ingénieur tout en jouissant d’une vaste expérience dans le domaine de la gestion de dossiers complexes.

Tout est à recommencer.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article