Trimoz Technologies: le héros derrière Clic Santé

Photo de Yohann Harvey Simard
Par Yohann Harvey Simard
Trimoz Technologies: le héros derrière Clic Santé
Catherine Robert, directrice commerciale pour le Québec, et Stéphane Lajoie, fondateur et directeur général de Trimoz Technologies. (Photo : Trium Médias – Yohann Harvey Simard)

Désormais bien connu dans toute la province, le portail Clic Santé est pourtant le fruit du travail et de l’expertise pointue de Trimoz Technologies, une entreprise d’Alma.

Le défi se révèle de taille lorsqu’en décembre 2020, l’entreprise almatoise se voit confié l’important mandat. L’objectif : mettre en place une plateforme en ligne permettant la prise de rendez-vous pour la vaccination contre la COVID-19 de plusieurs millions de personnes, soit des dizaines de milliers chaque jour.

L’entreprise almatoise décroche le contrat alors qu’elle est en compétition contre une entreprise californienne regroupant 60 000 employés et possédant un chiffre d’affaires de 20 milliards de dollars.

« On pensait qu’on s’enlignait vers un long fleuve tranquille. Finalement, ç’a plutôt été une course à obstacles », admet volontiers le fondateur et directeur général de Trimoz Technologies, Stéphane Lajoie.

Néanmoins, l’envergure de la tâche n’effraie pas l’entreprise. Elle demeure la plus à même de relever le défi puisque la prise de rendez-vous se fera sur Clic Santé, une application déjà bien ancrée dans l’infrastructure numérique du réseau de santé québécois et dont Trimoz Technologies est le concepteur.

Minuit moins une

Or, le travail de Trimoz Technologies commence dès les débuts de la pandémie, en mars 2020. Déjà à ce moment, les centres de prélèvement du Québec craignent une paralysie générale. Ils n’ont aucun moyen de contrôler leur achalandage adéquatement, ce qui s’avère un problème majeur lorsque la distanciation physique entre en vigueur. Trimoz Technologies se met donc à la tâche et adapte Clic Santé aux nouveaux besoins.

« S’ils n’avaient pas bientôt une solution, ils commençaient à fermer boutique. On est arrivés juste à temps pour assurer la continuité en automatisant la prise de rendez-vous, ce qui leur permettait d’offrir des disponibilités en fonction de leur capacité d’accueil. »

Concrètement, en plus de diminuer les risques de contagion, les modifications apportées au portail ont pu éviter que des milliers de personnes aient à faire « le pied de grue devant des centres de prélèvement, à jeun, à 7h le matin, en espérant peut-être passer à 10h30. »

Ayant largement fait ses preuves, c’est également Trimoz technologies et son application qui assureront la prise de rendez-vous lors campagne de vaccination, qui débute finalement en février 2021.

 

 

Partager cet article