Un gym à vocation communautaire voit le jour à Alma

Par Laurie Fortin
Un gym à vocation communautaire voit le jour à Alma
Marie-Ève Fortin

SANTÉ. Après avoir aidé des familles durant les Fêtes, Stéphannie Privé n’est pas restée longtemps sans mettre en branle un projet. Son dernier-né, créé en collaboration avec le propriétaire du Pub Le Jeannois Philippe Chenard et l’entraîneur de Max Cardio Boxe, Maxime Dallaire: le Gym 100 Limites.

Le Gym 100 Limites est un projet unique au Québec qui réunira la santé et le bien-être tout en aidant la communauté.

« Philippe [Chenard] m’avait approché pour me parler d’une idée qu’il avait, mais je n’étais pas convaincue. Le soir, je l’ai rappelé pour lui parler de cette idée et nous sommes partis. C’était une semaine avant Noël et on va ouvrir le 20», de raconter la dynamique jeune femme, convaincue que son concept fonctionnera.

Le concept tout-en-un inclut donc un endroit beauté, le gym et une salle disponible pour diverses activités.

Le volet communautaire prendra forme le lundi à l’occasion des « lundis moins nantis », alors que les coiffeuses, massothérapeutes et esthéticiennes seront disponibles bénévolement pour les gens en difficulté. Pour 5$, ces gens pourront avoir lavage/coupe/mise en pli. Pour leur permettre d’offrir ces services, Stéphannie Privé a d’ailleurs obtenu une commandite de produits de coiffure. Elle a commencé à diffuser la nouvelle aux organismes communautaires qui pourront recommander des gens.

Recherche d’emploi

Dans le but de leur donner confiance en eux, des personnes en recherche d’emploi pourront s’y rendre avant de passer une entrevue.

« La personne va se présenter autrement parce qu’elle va se sentir bien! C’est fois 10 pour l’estime de soi. Oui nous avons des organisations communautaires qui offrent des services pour manger ou pour se vêtir, mais des services de bien-être, ils en ont besoin aussi», de mentionner Stéphannie Privé.

Pour le volet « gym », les responsables misent sur l’expérience de Maxime pour se différencier des autres gyms. Ce dernier souhaite offrir un service complémentaire à ce qu’il offre déjà au premier étage avec Max Cardio Boxe. Il souhaite aussi ouvrir ses portes à différentes clientèles comme les gens avec des problèmes de santé mentale.

Salle

Mentionnons que les gens intéressés à louer une salle pourront le faire à moindre coût pour y donner des cours en lien avec la santé.

« Nous sommes ouverts à toutes sortes de choses. Quelqu’un a un cours à donner avec quatre étudiants, nous prenons un pourcentage pour le nombre », d’expliquer Stéphannie Privé, précisant que le but pourra être d’aider les gens qui veulent se lancer dans des cours.

Partager cet article