Un nouvel aréna sera construit à St-Nazaire

Par Laurie Fortin
Un nouvel aréna sera construit à St-Nazaire
RÉNALD PILOTE

Si tout va comme prévu, la population de St-Nazaire, les jeunes en premier plan, pourra patiner dans un tout nouvel aréna avant Noël, construit grâce aux argents de cinq entrepreneurs du milieu, de la Politique nationale de la ruralité, mais surtout de la municipalité.

Pour réaliser cette glace recouverte d’une structure d’acier d’une dimension de 2 169 mètres carrés, le conseil municipal a investi 800 000 $, les entrepreneurs 120 000 $ et la Politique nationale de la ruralité a éjecté un montant de 125 000 $.

Cet important investissement est survenu à la suite d’une enquête exhaustive réalisée en juin 2007 dans laquelle la population de St-Nazaire a été appelée à se prononcer sur sa satisfaction à l’égard des services municipaux et scolaires. Cette initiative déployée dans l’ensemble du secteur Nord de la MRC par le Comité action réussite jeunesse a été pilotée dans la communauté par un comité de citoyens attaché au conseil municipal, le Comité action jeunesse aîné ayant pour mandat de distribuer et recueillir les questionnaires.

Ce sondage a révélé que les personnes âgées et les adultes sont satisfaits des services contrairement aux plus jeunes qui constatent certains manques, notamment en ce qui a trait aux infrastructures sportives. Ce faisant, le conseiller Bruno Gagné a commencé à faire le tour des différents entrepreneurs de l’endroit pour évaluer les possibilités. «On fait des envieux. C’est un atout pour la communauté puisque l’aréna va permettre un rallongement du temps de glace. Certaines organisations vont pouvoir profiter des installations entre autres le festival d’été dont les organisateurs pouvaient louer un chapiteau jusqu’à 4 000 $. On souhaite que l’aréna soit utilisé été comme hiver», a noté Bruno Gagné.

La directrice générale de St-Nazaire, Kathy Tremblay n’a pas manqué de rappeler les différentes demandes de ligue de hockey et même de certains organismes comme l’âge d’or, l’AFEAS et le carnaval. «Certains ont même parlé d’instaurer du curling», a lancé la directrice générale pour expliquer l’éventail des possibilités.

Bien évidemment, le maire Éric Girard était très fier de voir se projet se concrétiser, un projet qui permettra selon lui, de mieux répondre aux besoins des familles de la communauté. En ce sens, il a rappelé que la construction d’un parc de jeux, aussi réclamé fortement dans l’enquête, sera annoncée sous peu, le temps que le partenariat entre la Commission scolaire, le ministère de l’Éducation et la municipalité soit conclu.

Partager cet article