Une personne sur deux croit que les immigrants sont une menace pour notre culture

À la question: «Est-ce que l’arrivée au Québec d’immigrants d’origines ethniques et culturelles différentes de la vôtre est une menace pour la culture québécoise ou un enrichissement?», 49% des répondants du secteur Alma/Métabetchouan ont répondu qu’ils représentaient une menace.

Ces données font partie des résultats dévoilés par Hebdos Québec, de l’enquête Hebdos Québec/Léger Marketing «Découvrez le vrai visage du Québec».

Le directeur général de l’organisme Portes Ouvertes sur le Lac, Louis-Michel Tremblay croit que ces données démontrent que la population doit être mieux informée.

«La population ne connait pas bien qui sont les nouveaux arrivants. Ce sont des gens qui ont été sélectionnés par le gouvernement du Québec. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, ce sont des professionnels qui viennent répondre à des besoins particuliers, assure Louis-Michel Tremblay. Ces gens sont tous bien intégrés, ils veulent réellement se trouver une place ici pour bien vivre et contribuer à la communauté.»

Louis-Michel Tremblay observe que les immigrants manifestent une volonté de s’intégrer avec l’apprentissage du français, mais aussi en adoptant les valeurs d’équité hommes/femmes présentes au Québec, l’histoire et la culture.

«Je dirais même que les immigrants sont plus respectueux des autres que les gens d’ici et conscients qu’ils sont accueillis.»

Selon lui, la tendance voulant que les gens d’affaires démontrent une certaine réticence à engager des immigrants se renverse graduellement en raison de la fidélité et du grand sens du travail des immigrants.

Résultats dans la région

Dans la région, 43% des gens estiment que cela représente une menace pour la culture québécoise, un taux légèrement plus élevé que la moyenne québécoise de 42 %. C’est auprès des personnes âgées de 40 à 49 ans que l’on considère le plus que l’immigration constitue une menace pour la culture québécoise avec un résultat de 54 %, comparativement à la moyenne québécoise qui est de 45 % pour ce groupe d’âge. Les autres localités de la région où les répondants considèrent le plus que l’immigration est une menace sont Dolbeau/Normandin avec 48 %, alors que le plus bas taux est observé à Chibougamau avec 34 %.

Unions interculturelles

Parallèlement à ces résultats, 46 % des gens sondés seraient heureux si leur enfant leur annonçait son mariage avec une personne d’une origine ethnique différente de la sienne, un taux légèrement inférieur à la moyenne québécoise de 47 %. Dans la région, les localités de Chicoutimi/Jonquière/La Baie et de Dolbeau/Normandin/Albanel sont celles où les gens seraient les moins heureux à l’annonce d’une union interculturelle avec un taux de 42 %, alors que les plus heureux se retrouvent à Alma/Métabetchouan et à Saguenay/Chicoutimi avec un taux de 53 %.

L’enquête « Découvrez le vrai visage du Québec » a été réalisée auprès de 29016 Québécois âgés de 18 ans et plus et menée dans 150 localités. L’échantillon par localité s’élève au minimum à 200 répondants et la marge d’erreur est de 0,58%.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Journal Le Lac-Saint-Jean

Partager cet article