Une vague de comptes piratés sur Facebook pénètre la MRC

Par Laurie Fortin
Une vague de comptes piratés sur Facebook pénètre la MRC
La prudence est de mise lorsqu'on navigue entre autres sur les médias sociaux.

PIRATAGE.Le piratage n’est pas nouveau sur Internet, mais ces jours-ci c’est sur Facebook que l’on peut en apercevoir. Un résident de St-Bruno a eu la fâcheuse surprise de se rendre compte que son compte avait été piraté.

Une centaine de ses contacts ont reçu dans la nuit de mardi à mercredi, un message dans leur boîte personnel leur disant: «Dit moi Es-tu au courant des commentaires que font les filles sur toi ? je viens de les lire sur une page voilà la page de la discussion tu t’y connecte et tu pourra les lire. ok?»

Les gens qui lisent ce message peuvent donc par la suite cliquer sur un lien et c’est en cliquant sur ce lien que d’autres personnes peuvent par la suite subir la même arnaque.

«C’est une collègue de travail qui m’a envoyé le même message la semaine dernière. J’ai cliqué sur le lien et ça n’aboutissait à rien. J’ai fermé ça et je crois que ça permis au pirate d’avoir accès à mon compte», résume-t-il.

Pour éviter que d’autres se fassent prendre, ce résident a pris sur lui d’envoyer des messages personnels à chacune des personnes qui ont été visées par cet envoi pour leur expliquer que ce message ne provient pas de lui.

«Si ça arrive à d’autres, il faut changer rapidement notre mot de passe Facebook et déconnecter tous les autres utilisateurs et appareils connectés sur notre compte qu’on ne connait pas», explique celui qui a consulté la chronique «Que faire si mon compte Facebook a été piraté?», publiée sur le site Internet Comment ça marche.

Les conséquences de ce piratage sont variables d’un compte à l’autre. Le Brunois a vu des messages qui provenaient soi-disant de lui, être publiés sur d’autres pages et disant que l’un de ses amis pouvait prêter de l’argent.

Quoi qu’il en soit, ce dernier maintient que la prudence demeure importante sur les médias sociaux et Internet en général.

Partager cet article