Usurpation d'identité des mécaniciens: le syndicat lâche le morceau

Usurpation d'identité des mécaniciens: le syndicat lâche le morceau
Rien ne bouge dans le conflit opposant depuis près d'un an et demi le Syndicat des employés de garage et les concessionnaires d'automobiles de la région.

REQUÊTE RETIRÉE. Le Syndicat démocratique des employés de garage au Saguenay—Lac-Saint-Jean se désiste dans sa requête en cour Supérieure concernant l’usurpation d’identité des mécaniciens de la part des concessionnaires d’automobiles de la région.

Le conflit de travail qui s’enlise de plus en plus et avait pris une tangente juridique avec le dépôt de multiples requêtes de part et d’autres, franchit donc cette autre étape.

En début de semaine, la Corporation des concessionnaires d’automobiles a reçu officiellement, par la voie de ses avocats, un désistement unilatéral du Syndicat concernant cette requête qu’avait déposée le Syndicat qui accusait les propriétaires de profiter du conflit en usurpant l’identité des mécaniciens pour réclamer le paiement auprès des constructeurs automobiles pour la réalisation de réparations sur des véhicules.

En entrevue sur les ondes de Planète, ce matin, Georges Bouchard, président du Syndicat démocratique des employés de garage, a expliqué que c’est le manque de preuves pour la période suivant le début du conflit qui a incité le Syndicat à se désister dans cette cause.

Pour la suite du dossier, les négociations sont au point mort et rien ne laisse entrevoir que ce conflit qui dépasse un an et demi n’est pas à la veille de se régler.—F.P.

Partager cet article