Valère Boivin vise la mairie de Labrecque

Valère Boivin vise la mairie de Labrecque

Valère Boivin, conseiller municipal depuis mai 2012, a l’ambition de devenir maire de la petite municipalité de Labrecque et de changer les choses. « À Labrecque, occupons-nous de nos affaires ! », a-t-il lancé lors d’une rencontre à sa résidence.

Valère Boivin est à la retraite après avoir occupé pendant quelque 30 ans un poste d’inspecteur en aliments au ministère de l’Agriculture et de l’alimentation. Il a toujours eu un lien direct avec la municipalité où il a œuvré en parallèle dans le domaine forestier et les bleuetières.

Suite au décès du conseiller au siège no 1, à l’automne 2011, il s’est présenté lors de l’élection partielle où il a été élu le 13 mai 2012.

« Je voulais allez voir à la table du conseil ce qui s’y passait. Au lieu de chialer, je voulais y apporter mon opinion pour faire avancer les choses », souligne Valère Boivin.

Invitant le représentant du Journal à faire une tournée de la municipalité, cette visite a débuté par le garage municipal.

Valère Boivin voulait ainsi démontrer le laxisme de l’actuelle administration alors que tout est en désordre, mal classé ou laissé à l’abandon.

Il déplore notamment que la rivière Mistouk coule juste derrière le garage municipal et qu’aucune mesure n’est prise pour protéger l’environnement.

« Je ne critique pas les employés municipaux, je dis simplement qu’on ne leur donne pas les bonnes directives pour faire les choses. On a l’impression au conseil que le maire s’occupe de plein de choses extérieures à la municipalité et non des vraies choses qui concernent la population », lance Valère Boivin.

Il en va de même pour l’image de la municipalité, le mauvais état des chemins ruraux, la prise d’eau de la municipalité qui est sans aucune surveillance et non clôturée, les algues bleues dans le lac Labrecque.

« Le taux de taxes est beaucoup trop élevé pour les services que l’on est en mesure d’offrir à la population. Il y a des choses à faire ici et je vais proposer un changement. Ce conseil a des membres qui sont là depuis 19 ans et je souhaite voir du monde intéressé et intéressant se présenter pour donner un nouveau souffle à notre municipalité », de conclure Valère Boivin

Partager cet article