Ville d’Alma refuse de reprendre possession des superstructures sur l’Avenue du Pont

Ville d’Alma refuse de reprendre possession des superstructures sur l’Avenue du Pont
(Photo : TRIUM MÉDIAS - France Paradis)

Ville d’Alma vient de signifier au ministère des Transports son refus de reprendre la propriété des quatre structures de supersignalisation en place sur l’Avenue du Pont. La Ville exige également que le MTQ prenne tous les moyens pour entretenir et maintenir en place cette signalisation routière fondamentale.
Ces quatre éléments sont installés au-dessus de l’Avenue du Pont à l’intersection des Galeries du Lac-Saint-Jean, près de l’intersection de la rue Collard, à la croisée du Boulevard De Quen ainsi qu’à l’intersection de la rue des Pins Est.
Ces structures supportent une série de grandes affiches vertes ou bleues indiquant la signalisation de différents sites touristiques ou d’intérêt que l’on retrouve sur le territoire.
Au fil des années, ces superstructures ont appartenu successivement à la Ville d’Alma et au ministère des Transports qui est notamment responsable de la gestion de la route 169 traversant Ville d’Alma où elle est connue sous le vocable d’Avenue du Pont.

Entretien
En mars dernier, le MTQ confirmait à Ville d’Alma qu’elle était propriétaire de ces structures et offrait alors à Ville d’Alma de les reprendre pour notamment se départir de sa responsabilité à leur endroit.
Cependant, après analyse, Ville d’Alma considère que le ministère doit en conserver la propriété et surtout, en assurer leur pérennité.
« On veut qu’elles demeurent comme elles sont, mais entretenues. On veut être certain que le ministère des Transports maintienne ce que l’on a déjà en place et qu’on les entretienne pour qu’elles soient sécuritaires dans le futur comme elles l’ont toujours été depuis leur mise en place », insiste le maire Marc Asselin.

Notamment, en reprenant possession de ces superstructures, la Ville craignait que le ministère des Transport lui impose des règles très strictes et onéreuses en matière d’entretien de ces équipements, attendu que le MTQ peut imposer de telles règles à titre de seul gestionnaire des équipements de signalisation en bordure ou au-dessus de la route 169, même si cette dernière s’appelle Avenue du Pont en traversant du Sud au Nord Ville d’Alma.
En bon français: le MTQ décide et ville d’Alma doit exécuter !

Partager cet article