Campagne ciblée sur les excès de vitesse: ça se poursuit !

Campagne ciblée sur les excès de vitesse: ça se poursuit !

Le sergent Hugues Beaulieu, officier régional des communications à la Sûreté du Québec, a fait une démonstration de l’appareil servant à évaluer à distance la vitesse des conducteurs.

Crédit photo : TRIUM MÉDIAS - France Paradis

La Sûreté du Québec profite de la tenue de la Semaine de la police pour s’afficher encore davantage, notamment dans le cadre également de l’opération concertée afin de contrer les excès de vitesse, dans les secteurs résidentiels.

Ce mardi-midi par exemple, leur présence se faisait sentir sur le Boulevard St-Luc, près de l’entrée du Pavillon Wilbrod-Dufour. Attendu qu’il s’agit d’une zone scolaire où la limite de vitesse est réduite à 30 km/h, il a été aisé pour les policiers d’intercepter plusieurs véhicules qui dépassaient allègrement cette limite.

Les automobilistes qui circulent à Alma sont invités depuis quelques semaines à lever le pied. En effet, Ville d’Alma et la Sûreté du Québec mènent jour après jour cette vaste opération pour contrer les excès de vitesse.

La vitesse dans les quartiers, c’est une problématique récurrente. Ville d’Alma a déjà posé plusieurs gestes en ce sens avec des bornes dans les rues, des aménagements spéciaux dans les zones scolaires, des affiches, des indicateurs de vitesse dans de nombreux quartiers, etc.

Pour cette campagne printanière, c’est exactement 46 endroits sur le territoire qui ont été ciblés et sur lesquels les effectifs de la SQ vont travailler de façon intense, et ce, jusqu’à la fin du mois de mai.

Les billets qui sont émis ne sont pas de courtoisie, ce sont de vrais tickets de vitesse. Par exemple, 75 km/h dans une zone de 50, on parle alors d’une amende de 90 $ plus les frais et 2 points de démérite. Pour un cellulaire au volant, c’est 127 $, plus les frais et 4 points de démérite.

Poster un Commentaire

avatar