Le Collège d’Alma accueille une première cohorte de 28 étudiants

Le Collège d’Alma accueille une première cohorte de 28 étudiants

Le 22 novembre dernier, les 28 inscrits se rencontraient pour une première fois pour une visite terrain dans un verger.

Crédit photo : Courtoisie: Collège d'Alma

Le Collège d’Alma accueille une première cohorte composée de 28 étudiantes et étudiants en relation avec le nouveau programme, Exploitation d’un verger nordique, offert par EXPERTIS Formation continue.

Au total, EXPERTIS a reçu plus d’une centaine de demandes d’information de personnes de tous les horizons pour bénéficier de cette attestation d’études collégiale (AEC) d’une durée de 15 mois offerte dans une formule hybride.

Une liste d’attente a dû être constituée et il est d’ores et déjà acquis qu’une seconde cohorte s’amorcera à l’automne 2018.

Une première

Le 22 novembre dernier, les 28 inscrits se rencontraient pour une première fois pour une visite terrain dans un verger.

« Nous avons pu constater que nos étudiantes et étudiants ont un profil très diversifié, tant par leurs motivations et intérêts qu’en ce qui concerne leur provenance. Certains sont déjà en production agricole et souhaitent diversifier leur offre. D’autres sont en réorientation de carrière. D’autres encore en font leur projet de retraite », souligne Sophie Gagnon, conseillère pédagogique responsable de l’AEC.

On constate également que les plus jeunes du groupe aspirent à se lancer en affaires à la fin de leur parcours. Tous et toutes ont l’ambition de mettre sur pied un verger nordique rapidement.

Les membres de cette première cohorte proviennent des quatre coins du Québec, soit du Saguenay—Lac-Saint-Jean, bien sûr, mais aussi de Montréal, de la Côte-Nord, du Bas-Saint-Laurent, de Charlevoix, de la Gaspésie et de l’Abitibi-Témiscamingue.

« Cette grande variété quant à la provenance de nos étudiantes et étudiants s’explique assurément par la formule hybride proposée, qui alterne la formation en ligne asynchrone, sous forme de capsules vidéos, de travaux et d’exercices encadrés à distance par des enseignants chevronnés, et des séances sur le terrain lors desquelles les apprentissages s’arriment à une expérience concrète », explique Jany Gagné, directrice de la Formation continue, de la recherche et du développement.

Différents aspects sont abordés dont l’aménagement et la production, la gestion durable du verger et de l’environnement, les équipements, la récolte, le contrôle de qualité, la transformation des fruits, le plan d’affaires, les opérations administratives courantes et plus encore.

Poster un Commentaire

avatar