Infiltration d’eau au Centre Mario-Tremblay: le problème est résolu !

Infiltration d’eau au Centre Mario-Tremblay: le problème est résolu !

En attendant l’annonce du « grand » projet de rénovation du Centre Mario-Tremblay, les autorités ne sont pas les deux bras croisés, bien au contraire. On terminera d’ici quelques jours un important projet, soit l’imperméabilisation de la toiture du Centre Mario-Tremblay et des bâtiments connexes, le tout avec une garantie de 10 ans contre les infiltrations d’eau. Également, à l’intérieur, on poursuit différents petits projets comme la peinture et la rénovation des chambres des joueurs.

En 2007, ce sont 80 000 $ qui ont été injectés pour ces petits projets à l’interne et cette année, on va dépenser 132 000 $ pour l’amélioration de différents secteurs, le tout en conformité avec le futur grand projet de modernisation. « On fait bien attention et l’on s’assure que chaque montant investi à l’interne ne sera pas de l’argent dans le feu. Par exemple, la rénovation des chambres des joueurs, on en a cinq de fait à jour et ça va rester après la rénovation totale du CMT », lance avec enthousiasme Gilles Drolet, régisseur du centre Mario-Tremblay.

Un des problèmes qui urgeait, c’était la question de l’infiltration d’eau par la toiture. « Toute la surface du toit de la grande glace est terminée et avec toute la pluie que l’on a eue au cours de la soirée de dimanche et la journée de lundi, on n’a constaté absolument aucune goutte d’eau à l’intérieur » constate avec une grande satisfaction Gilles Drolet.

Ce dernier souligne que dans les différentes rencontres avec les autres responsables d’arénas au Québec — il y en a 450 — les gens discutent entre eux. C’est dans le cadre d’une de ces rencontres qu’il a appris l’existence d’une entreprise de Boucherville, Envirotoit Plus Inc qui a développé une solide expertise dans l’imperméabilisation de toitures de grandes surfaces pour des entrepôts, des arénas ou de grands bâtiments. « Refaire le toit au complet, c’est un travail de plus d’un million $ sans compter les inconvénients pour les utilisateurs alors que le Centre Mario-Tremblay n’aurait pas été accessible pendant plusieurs semaines. On a donc demandé une soumission à cette entreprise à partir d’un devis de travail très précis et en raison du prix vraiment abordable, on a donc décidé d’en faire plus », précise Pascal Pilote, président du Comité des loisirs de Ville d’Alma.

Voulant profiter de la présence à Alma de cette équipe d’experts, en plus de la toiture du Centre Mario-Tremblay, petite et grande glace, on a décidé de faire imperméabiliser la toiture de l’entrepôt de Regain et celle de Festivalma, toujours annexe au CMT. La toiture du Centre Mistouk a été refaite au complet ainsi qu’un mur extérieur qui présentait de sérieux problèmes de rouille. Également, on a refait une partie du toit du garage municipal.

Tous ces travaux totalisent une grande dépense de 299 000 $ dont 148 000 $ pour le CMT.

Une technique de pointe

Ce projet de traitement des couvertures visait des objectifs bien précis, soit recouvrir la toiture d’un enduit élastomère, arrêter la rouille (ce qui était un problème très grave au Centre Mistouk), éviter les fuites d’eau, améliorer l’esthétique de la couverture tout en appliquant un produit efficace pour les 15 prochaines années.

Au CMT, notamment, les infiltrations d’eau étaient liées aux écrous des tôles de toit relâchés ou le joint d’étanchéité était défectueux, des problèmes de condensation entre les chaudes températures extérieures et la température interne (en août et septembre notamment) et les infiltrations par les gaines d’entrée et de sortie d’air du bâtiment. « Pour la réalisation des travaux, on a convenu au préalable d’un protocole de travail très précis afin de maximiser l’efficacité de l’intervention », souligne Gilles Drolet.

Au départ, la toiture a subi un profond nettoyage à l’aide de machines à pression. Puis, un à un, chacun des milliers d’écrous qui retiennent en place les tôles a été vérifié. À cet effet, on utilisait un appareil dynamométrique permettant de vérifier la tension de l’écrou sur la tôle. Si la tension ne correspondait pas aux normes, il était systématiquement remplacé.

Combien d’écrous retiennent les tôles ? Gilles Drolet n’a pas réponse à la question, mais à titre informatif, le Centre Mario-Tremblay possède 54 015 pieds carrés de toiture. On en retrouve 28 160 pieds carrés pour le Centre Mistouk et 14 665 pieds carrés au garage municipal.

Une fois cette opération effectuée, on a procédé à une désoxydation de la toiture. Puis, chaque tête de vis a reçu un colmatage spécial. Également, pour chaque joint entre deux tôles, on a ajouté un colmatage de quelque 6 pouces de large chevauchant les deux tôles juxtaposées.

Une fois cette étape réalisée, on a mis en place une couche d’apprêt adhésive antirouille avant d’apposer la couche finale, une couche d’enduit de protection en polymère élastomérique. « Certaines de ces actions comme la pose du colmatage et des couches de finition ont été réalisées les journées de beau soleil, permettant une meilleure adhésion des produits sur la surface. L’entrepreneur nous offre une garantie de 10 ans pour ce travail », précise avec fierté Gilles Drolet qui voit ainsi un problème majeur être résolu à moindre coup.

On a également profité de la réalisation de ces travaux pour résoudre un autre problème qui était responsable d’infiltration d’eau… en période hivernale.

Sur le toit du CMT, entre la petite et la grande glace, on retrouve quatre grandes prises d’air pour la ventilation. En hiver, sous certaines conditions, la neige poudreuse avait tendance à s’infiltrer à l’intérieur du conduit. Cette neige fondait puis ruisselait vers le sol. À l’entrée de chacune de ces prises d’air, on va installer des panneaux tympans ainsi que des pannes pour récupérer la neige.

Dans quelques jours, quand tous les travaux auront été complétés, les problèmes d’infiltration d’eau à l’intérieur du bâtiment seront des mauvais souvenirs du passé.

On pourra alors se concentrer sur la poursuite des petits projets de rénovation et la finalisation des plans et devis pour le grand projet majeur de rénovation à venir.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des