L’école-usine du CFER Alma prend un nouvel envol dans ses locaux du PWD

L’école-usine du CFER Alma prend un nouvel envol dans ses locaux du PWD

Le Centre de formation en entreprise et récupération d’Alma (CFER) a pris possession depuis quelques semaines de ses tous nouveaux locaux au Pavillon Wilbrod-Dufour. Ainsi, l’école-usine qui se spécialise dans le créneau de la récupération du textile peut opérer ses plateaux de formation et de travail sous un même toit, permettant de maximiser autant le travail que la qualité de la formation qui est présentement offerte à quelque 25 jeunes de la MRC Lac-St-Jean-Est.

La concentration des activités de soins de santé dans le nouveau pavillon Marie-Hélène Côté a donc libéré des locaux que la commission scolaire a décidé de dédier à son CFER, démontrant ainsi son engagement envers ce programme de formation spécial.

Les locaux de classe, le laboratoire informatique ainsi que les différents plateaux de travail sont dorénavant regroupés dans un même secteur du PWD.

Fondé en 1997, le CFER est une école-usine qui offre une formule éducative adaptée aux élèves en difficulté. L’objectif premier de ce programme est d’en faire des citoyens qui participent activement à la société.

L’encadrement et les démarches pédagogiques sont adaptés en fonction des besoins de chaque jeune afin qu’il découvre son potentiel et ses aptitudes.

Les valeurs chères au CFER sont notamment la rigueur, le respect, l’effort, l’autonomie, l’engagement et l’environnement.

Pour l’année scolaire 2011-2012, 25 élèves y sont inscrits. Parmi eux se retrouvent des jeunes avec des besoins d’intégration importants liés aux élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage.

Les élèves se soutiennent et s’entraident quotidiennement. Le taux d’absentéisme est très faible, car les jeunes s’y sentent bien.

Autour d’eux gravitent trois enseignants réguliers, une technicienne en éducation spécialisée et deux couturières. Ces adultes sont des modèles, des mentors pour les jeunes.

Au début du CFER, les jeunes remettaient à neuf des chaises et bureaux appartenant à la commission scolaire. Progressivement, ils se sont tournés vers la récupération de vêtements de travail grâce à une entente avec Hydro-Québec et ce volet est devenu le travail principal de l’école-usine.

À travers les différentes activités, les jeunes inscrits au programme du CFER font des apprentissages en français, en mathématiques, en anglais et en insertion professionnelle.

Pendant leur parcours, échelonné sur trois ans, ils doivent faire quelque 900 heures de stages en entreprise et ainsi acquérir des compétences, qui diffèrent d’un jeune à l’autre, selon leurs forces et faiblesses. Après leur formation, ils reçoivent un certificat de formation préparatoire au travail. Des élèves sont parfois embauchés dans une entreprise où ils ont fait un stage.

Au quotidien, les élèves du CFER améliorent leurs connaissances académiques et leurs compétences reliées au marché du travail à travers différentes tâches en lien avec les plateaux de travail sur la récupération de vêtements neufs et usagés : lavage, entreposage, facturation, approche-client, etc…

Une fois reconditionnés et préparés, ces vêtements sont revendus à des entreprises ou au grand public qui peut se rendre sur place à tous les jours. Des entreprises de la région et de l’extérieur achètent déjà leurs vêtements directement auprès du CFER Alma avec un très haut taux de satisfaction.

Les jeunes ont également confectionné un catalogue de leurs produits que l’on peut consulter sur le site d’hébergement calaméo – CFER Alma.

Ils sont également responsables de la cueillette des piles usées du projet « Jean Pile » de la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean. Ils sillonnent les écoles de la CSLSJ pour les recueillir et en profitent pour sensibiliser les élèves à l’importance du développement durable.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article