Nourriture à partager: servez-vous librement, c'est gratuit !

Nourriture à partager: servez-vous librement, c'est gratuit !

En avant

UN JARDIN À PORTÉE DE MAIN.La Maison des Familles La Cigogne du Lac-St-Jean-Est innove en mettant à la disposition de Monsieur et madame Tout Le Monde un magnifique jardin où les gens pourront gratuitement puiser le fruit de la récolte. En transformant l’espace public en jardin potager et gratuit, la nourriture à partager devient une ressource abondante alimentée par tous et accessible à chacun.

Jeudi dernier, c’était jour de plantation et grâce à l’aide des gens d’En Forme au Lac, près de la Maison des familles, coin St-Joseph et Harvey, on a procédé à l’aménagement de six bacs servant à la plantation de différentes espèces comestibles qui seront ainsi offerte gratuitement au grand public.

Concombres, fleurs comestibles, fines herbes, haricots, pois mange-tout, laitue, fraises et tomates en jardinières: autant de produits frais qui seront à la disposition du public au fur et à mesure de l’avancement de la saison.

« Le principe de la  »Nourriture partagée » est une initiative citoyenne ouverte à tous. Pour participer, c’est simple: il s’agit seulement de changer de regard et de faire le choix de s’engager dans un processus d’abondance partagée », souligne Karyne Ménard, directrice générale de la Maison des Familles La Cigogne du LSJE

Concept

Le concept de nourriture à partager a commencé à Todmorden, une cité industrielle du Nord de l’Angleterre, touchée de plein fouet par la crise. Pour recréer du lien social, des habitants ont eu l’idée de transformer un jardin floral en jardin potager et d’indiquer "food to share" (nourriture à partager). Puis des bacs plantés de légumes sont apparus un peu partout, dans des cours d’écoles jusque devant le poste de police. Ce qui a non seulement permis de souder la communauté, mais a redonné à tous le goût du consommé local.

Ce geste a été imité par d’autres citoyens. Une page Facebook est née et l’initiative a fait boule de neige à travers le monde et ainsi sont nées les « incroyables comestibles ».

Le projet permet donc de créer un lien social avec les gens, de renouer avec la nature et sa capacité d’autosuffisance alimentaire et de changer les mentalités en créant une abondance partagée gratuite.

Dans l’esprit de venir en aide aux familles du territoire, la Maison des familles s’est donc emparé de l’idée pour en faire une réalisation locale, à petite échelle.

Le projet risque éventuellement de faire de petits.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires