Un jardin intergénérationnel se développe à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix

Un jardin intergénérationnel se développe à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix
Jardins métabetchouan

CULTIVER. Depuis trois ans, la direction du centre hospitalier de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix a prêté une partie de son terrain pour la réalisation d’un projet de jardin communautaire. Le projet connaît depuis beaucoup de succès.

Marylin Bergeron est horticultrice pour la Ville de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, et elle est appelée régulièrement à aider les détenteurs de parcelles de terrains du jardin communautaire.

« Depuis le début du projet, la Ville de Métabetchaouan-Lac-à-la-Croix offre sa collaboration pour l’entretien du jardin communautaire. De mon côté, je présente quelques conférences au cours de la saison pour aider les gens à mieux contrôler leurs différentes cultures. D’ailleurs, une conférence se tiendra le 20 mai prochain à la salle du conseil municipal. On y parlera notamment d’une vision globale sur le jardin communautaire », explique l’horticultrice.

Une trentaine de terrains sont à la disposition des citoyens et citoyennes de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. Pour le moment, il n’y a pas de projet d’un jardin communautaire dans l’arrondissement Lac-à-la-Croix, mais le conseil municipal se dit ouvert à une éventuelle demande en ce sens.

Jardin intergénérationnel

« Bien que l’on remarque une bonne proportion de personnes âgées sur les différentes parcelles, de plus en plus on remarque la présence de jeunes familles au jardin communautaire. Ces jeunes familles amènent leurs enfants et il n’est pas rare de voir ces jeunes préparer eux-mêmes un petit coin pour semer leurs propres semences », souligne Marylin Bergeron.

À l’instar des autres jardins communautaires, l’esprit de camaraderie est bien présent au jardin communautaire de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. « Ce qui distingue un jardin communautaire, c’est l’entraide qui ressort le plus. Les gens se parlent constamment et le jardin communautaire devient un lieu de sociabilité. On y discute de tous les sujets possibles, mais surtout d’horticulture. Chacun a sa petite recette pour faire un succès de leur jardin. Nous, nous venons en support aux personnes qui ont peu plus de difficultés dans leur projet ».

Au cours de la prochaine saison, un projet de bac élevé serait à l’étude. « Si nous pouvons bénéficier d’un support financier, nous envisageons de mettre un système de bacs surélevés qui pourrait permettre à des personnes ayant une mobilité réduire de cultiver leur parcelle de terrain plus facilement, en n’ayant pas cette contrainte de se pencher pour faire l’entretien de son jardin », de conclure l’horticultrice de la Ville de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, Marylin Bergeron.

À lire également

La Serre Station produit 23 000 plants

Partager cet article