Alexandra Martel participera à la Coupe du monde de débat francophone

Alexandra Martel participera à la Coupe du monde de débat francophone
Alexandra Martel se rendra à Paris pour participer au championnat mondial de débat francophone.

ART ORATOIRE.Étudiante au programme de Droit à l’Université d’Ottawa, l’Almatoise Alexandra Martel participera du 18 au 22 mai à la Coupe du monde de débat francophone, à Paris, en compagnie de son partenaire Marc-Antoine Labonté.

Pour obtenir son laissez-passer pour la coupe du monde, le binôme du Québec a remporté la finale de l’émission de débats télévisés par la station Ripostes. L’émission diffusée par Ripostes est née d’une initiative étudiante et présente chaque mois un sujet à débattre. Les équipes qui se sont affrontées au cours de la saison 2 étaient composées d’étudiants de tous les niveaux.

«La dernière résolution sur laquelle il nous a fallu débattre a été; Qu’il soit résolu qu’on interdise la construction d’un oléoduc au Canada. Nous avons remporté cette finale et du même coup un billet pour nous rendre à Paris pour disputer le championnat mondial. Le billet d’avion était offert par l’Ambassade de France, commanditaire de l’évènement, De plus, nous avons obtenu une bourse de 1 000 $ chacun pour nous aider dans nos dépenses», explique Alexandra Martel.

Tout au cours de l’année, l’équipe a participé à quelques tournois contre diverses universités francophones au sein du club des débats français de l’Université d’Ottawa. « Nous avons également participé au tournoi de la Coupe Pierre-Élliott-Trudeau organisé par notre propre université. Lors de notre premier tournoi, notre équipe a terminé au deuxième rang avec une différence d’un seul derrière l’équipe championne, cependant lors de ce premier tournoi en ce qui me concerne, j’ai obtenu le trophée Meilleure oratrice novice».

Le binôme a également participé au tournoi Édouard Montpetit, disputé à l’Université de Montréal où Alexandra et Marc-Antoine ont atteint la demi-finale. Lors de cette rencontre, Marc-Antoine Labonté a terminé à égalité au troisième rang pour le trophée du Meilleur orateur.

«L’an dernier, une équipe du Québec avait obtenu la deuxième place au classement, et nous espérons faire aussi bien, voire mieux, même si nous en sommes à notre première expérience dans le domaine du débat. Marc-Antoine était de type très réservé avant d’entreprendre cette aventure des débats oratoires. Maintenant, il est beaucoup plus sûr de lui, et est un partenaire idéal dans une équipe de débatteurs», de conclure Alexandra Martel. —

Partager cet article