Alma Spectacles : Vers une saison record

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Alma Spectacles : Vers une saison record
La directrice générale d’Alma Spectacle Manon Pilote, ainsi que la responsable des communications et du développement Stéphanie Girard, sont heureuses de constater que le public va voir de plus en plus de spectacles de différent genre. (Photo : Trium Médias – Janick Émond )

À mi-parcours de leur saison 2019-2020, Alma Spectacles se dirige vers sa meilleure saison en ce qui concerne la vente de billets depuis les cinq dernières années.

Pour expliquer ce succès, la responsable des communications et du développement de l’organisation Stéphanie Girard, ainsi que la directrice générale Manon Pilote, parlent de la variété des spectacles, la quantité et l’intérêt grandissant du public envers divers styles de représentations.

Jusqu’à maintenant, 33 spectacles ont été présentés dans la portion automne de la programmation, et 34 autres sont à venir cet hiver. Ls salle Michel-Côté et la Boite à Bleuets se partagent les représentations.

« La Boite à Bleuets est d’ailleurs un beau succès pour nous. Nous avons réussi à aller chercher un public différent de celui de la salle Michel-Côté, puisque les gens sont debout, ou assis à une table avec leur boisson. C’est beaucoup plus décontracté et l’ambiance n’est pas pareille non plus », soulève Manon Pilote.

Équilibre

Même si l’humour est encore ce qui attire les plus grandes foules, force est de constater qu’Alma Spectacles réussi à accroître la popularité des autres types de spectacles.

« L’achalandage a augmenté partout, que ce soit en danse ou en théâtre, par exemple. Tout est maintenant plus équilibré, ce qui fait en sorte qu’il n’y a plus seulement que l’humour qui fonctionne bien », indique Stéphanie Girard.

Théâtre

À ce jour, deux pièces de théâtre ont été présentées, tous deux devant de très belles assistances.

« On sent qu’il y a une énergie positive pour le théâtre. Nous avons donné un électrochoc au Commando Théâtre, le comité qui nous aide à faire le choix de programmation. Nous leur avons demandé de s’impliquer un peu plus dans l’accueil du public, dans le partage de l’expérience, dans les publications Facebook, bref, un peu partout, et ça rapporte. »

L’impact de ces changements s’est fait ressentir dans le feeling de la salle, ainsi que dans les discussions d’après spectacles.

Un programme scolaire bénéfique !

Parmi tous les hauts faits de cette demi-saison d’Alma Spectacles, il est impossible de passer sous silence l’accueil des groupes scolaires, beaucoup plus présents dans les salles grâce au programme Culture à l’école.

De ce fait, une augmentation d’environ 1 000 % de cette clientèle a été remarquée, passant de 700 jeunes à près de 6 600 élèves !

« C’est beaucoup d’énergie pour les accueillir, mais ce n’est que du positif, car ça ouvre les horizons de nos jeunes. Maintenant, nous avons Jayana Auger comme médiatrice culturelle, qui se rend dans les écoles rencontrer les élèves pour les préparer à venir voir un spectacle », explique Stéphanie Girard.

Ainsi, avant de se rendre en salle, les jeunes ont une activité pédagogique en lien avec le spectacle à faire, soit faire un bricolage ou interpréter un personnage. De plus, ils apprennent le comportement à adopter lors d’une représentation.

« À long terme, ça va créer un retour incroyable. Ça les développe à aller voir des spectacles et pour certains, ça deviendra une habitude. Nous sommes en train de forger notre public du futur ! »

Points forts

Dans les autres bons coups à souligner, il y a tout ce qui entoure la danse. Jusqu’à maintenant, quelques spectacles ont été présentés devant de bonnes foules.

« Il y a Guillaume Côté, l’un des meilleurs danseurs au monde originaire de Métabetchouan qui sera ici deux soirs en mars. C’était un risque que nous prenions, et les gens répondent présents, puisque les deux représentations sont presque complètes. »

Également, tout ce qui touche à la musique, avec le volet Concerto, fonctionne bien encore cette année.

Langue française

Du 21 au 30 janvier prochain, en collaboration avec les autres organisations régionales, se tiendra Les Mots Parleurs, un projet portant sur la langue française.

Au cours de cette semaine, une multitude d’ateliers, de spectacles et de discussions auront lieu.

Le 30 janvier, le conteur des Iles-de-la-Madelaine, Cédric Landry, sera à la Boite à Bleuets. De plus, le musicien-poète Lucien Francoeur sera en spectacle au même endroit avec son groupe Aut’chose, le 24 janvier.

« Autour du spectacle de Aut’chose, nous tiendrons un évènement Tonic et poésie, où il y aura cinq poètes. Aussi, durant la semaine, il y aura deux activités à la bibliothèque. Un atelier d’écriture poétique avec Charles Sagalane et un autre atelier sur les coups de cœur littéraire, animé par Chloé Larouche. Les détails seront dévoilés prochainement. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des