André Thériault chante Félix Leclerc

André Thériault chante Félix Leclerc

Les nostalgiques de «Bozo» et de «Moi mes souliers» voudront sans doute être aux premières loges pour assister au spectacle «André Thériault et les chansons de Félix Leclerc» à la Boîte à Bleuets d’Alma, le vendredi 19 octobre prochain. Une belle occasion de redécouvrir les trésors que nous a laissés ce chansonnier et grand poète québécois.

Sillonnant depuis quelques années le Manitoba, l’Ontario, le Nouveau-Brunswick et le Québec avec ce spectacle guitare et voix, le Lavallois André Thériault le présentera pour une première fois à Alma. Artiste multidisciplinaire, auteur-compositeur-interprète, musicien, comédien, animateur et humoriste, André Thériault possède de toute évidence plusieurs cordes à son arc.

D’autres comme lui ont repris à leur manière les chansons de Félix Leclerc. Mais ce qui distingue particulièrement André Thériault, c’est sa façon d’interagir avec le public. Entre les chansons, ses nombreuses interventions souvent teintées d’humour constituent l’une des forces de son spectacle. Le comédien en lui adore faire rire et divertir les gens.

André Thériault ne tente pas d’imiter la voix de Félix Leclerc, interprétant à sa façon bien personnelle, les grands succès ainsi que certaines chansons un peu moins connues du célèbre poète. Par ailleurs, en musicien expérimenté, il aime gratter la guitare à la manière du grand Félix.

Pour mieux connaître l’œuvre et la vie de celui qui est considéré comme le père de la chanson québécoise, André Thériault a travaillé en collaboration avec Marcel Brouillard, biographe de Félix Leclerc. Heureux de pouvoir faire découvrir au plus grand nombre toute la richesse des textes et musiques de ce grand artiste québécois, il présente ce spectacle avec un plaisir renouvelé. «Les chansons de Félix Leclerc ont très bien vieilli», précise-t-il. «On s’y retrouve encore aujourd’hui en 2012.» Et il semble bien que ce répertoire attire de plus en plus de spectateurs de divers âges. «Depuis quelques années, je suis agréablement surpris de voir que mon public compte non seulement des gens de 40 ans et plus, mais également des jeunes de la génération des 18 à 30 ans», ajoute-t-il.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article