Camille Bégin remporte les grands honneurs

Julien B. Gauthier, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Camille Bégin remporte les grands honneurs
Il sera possible de visionner la performance de Camille Bégin sur les ondes de MAtv le e 17 juillet à 21 h. (Photo : courtoisie)

L’artiste almatoise Camille Bégin s’est distinguée lors de la 27e édition de Ma première Place des Arts qui s’est tenu 19 mai dernier à Montréal. La chanteuse au style jazz a remporté la finale dans la catégorie interprète du concours qui vise à soutenir les artistes émergents du Québec.

Elle devait ainsi interpréter trois chansons francophones de son choix, mais qui devaient avoir été écrites au cours des trois dernières années. Ses interprétations de Je ne mange pas mes mots de Camille, Für Élise de Klô Pelgag et Je t’offre de Salomé Leclerc n’ont pas fait hésiter les juges à lui accorder leur confiance.

« Ça donne une grande visibilité. Plusieurs artistes connus y ont commencé leur carrière, notamment Philippe Brach et Klo Pelgag », explique Camille Bégin.

C’est donc le début d’une grande aventure pour l’artiste de 21 ans, qui a eu droit à une bourse de 3000 $ et qui pourra présenter plusieurs spectacles au cours des prochains mois, dont l’un à la Maison de la culture Claude-Léveillée à Montréal.

Parcours

Camille Bégin n’en est pas à ses premières expériences avec la musique. Dès l’âge de quatre ans, elle a suivi des cours de violon aux côtés de l’artiste Denise Boileau, développant ainsi son oreille.

Au secondaire et dans divers événements corporatifs, elle a pu monter sur scène, exploitant ainsi son talent naturel. Celle qui se qualifie d’« amateure » a par ailleurs participé en 2019 au Festival de la chanson de Saint-Ambroise, qu’elle n’a toutefois pas remporté.

Présents sur place lors de sa performance, les organisateurs de Ma première Place des Arts l’ont aussitôt sélectionné afin qu’elle participe l’année suivante au concours, qui a été reporté à 2021 en raison de la pandémie.

« Avec le concours, j’ai été accompagnée par des mentors. J’ai appris à mieux maîtriser ma position, à être plus à l’aise sur scène, à m’approprier les textes que je chante. Car chanter des textes, c’est une chose. Mais il faut les comprendre, se les approprier aussi. C’est un peu comme le théâtre », ajoute-t-elle.

Futur

Outre la scène, Camille Bégin n’a pas de projet à court terme. Elle ne ferme pas la porte à envisager sérieusement une carrière professionnelle.

« Il y a tellement de choses que j’aimerais faire. Je vais réfléchir au cours de l’été à monter un projet plus sérieux, à être plus présente sur le web. Je suis hyper amateur, c’est à peine si j’avais suivi des cours de chant », conclut-elle, toujours sous le choc d’avoir remporté le prestigieux concours.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires