Des programmations sous le signe du report

Janick Emond, journaliste de l’Initiative de journalisme local
Des programmations sous le signe du report
La directrice générale et la responsable des communications de Ville d’Alma Spectacles, Manon Pilote et Stéphanie Girard. (Photo : archives)

Malgré que la région soit en zone rouge et que la pandémie rende l’organisation d’évènements culturels difficile à prévoir, Ville d’Alma Spectacles a tout de même lancé en novembre dernier une programmation Hiver 2021.

« On sait bien que l’on risque de reporter plusieurs des spectacles affichés dans la programmation », lance la responsable des communications de l’organisation, Stéphanie Girard.

Cette programmation a en fait été lancée puisque le gouvernement a mis en place une mesure via le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) qui permet d’assurer une programmation comme si la COVID-19 n’existait pas.

« Au moment où la date de spectacle survient, si nous sommes toujours en zone rouge, ça nous permet de quand même recevoir la subvention et de la transférer aux artistes. Ça assure ainsi une certaine rémunération pour les artistes et leur équipe de création. Ça permet ainsi de faire survivre toute la chaine de production des arts de la scène. »

De plus, comme elle le mentionne, avoir une programmation déjà en place permettra à l’organisation de se positionner rapidement lorsque la zone rouge sera levée.

« Normalement, mettre une programmation en marche, ça prend un an et demi, voire deux ans d’avance. Là, la programmation existe déjà et on peut rapidement la faire décoller. »

Prochaines années

Pour ce qui est des programmations des prochaines années, tous les reports de spectacles en 2020 auront évidemment un certain impact.

De nombreux spectacles qui devaient avoir lieu en 2020, et même en 2021, sont reportés jusqu’au calendrier d’évènements de 2022.

« À court terme, ça impacte notre calendrier, puisqu’il y aura une affluence de propositions artistiques. Les artistes auront beaucoup de nouveau matériel à présenter. On voudrait bien tous les programmer, mais on a une capacité limitée. »

Stéphanie Girard assure toutefois que Ville d’Alma Spectacles compte conserver sa direction artistique dans les prochaines années, en continuant d’offrir des programmations équilibrées en humour, en théâtre, en musique et en danse.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires