Du haut de ses 12 ans, Simon Duchesne entre dans l’univers des bédéistes

Par Laurie Fortin
Du haut de ses 12 ans, Simon Duchesne entre dans l’univers des bédéistes

Au cours de la dernière année, Simon Duchesne a vécu ce que tous les garçons de son âge vivent, à l’exception de l’une d’entre elles. Il a complété pour la première fois un fanzine grâce à lequel la direction du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean, l’a invité à prendre place aux côtés des auteurs de bande-dessinée.

L’Étrange Homme-Mouche, c’est quatre histoires de six pages, dans lequel on retrouve comme personnage principal un scientifique Francis Wilson, qui s’est transformé en homme-mouche. Fanzine est une publication conçue par un amateur, dans lequel on retrouve de petites histoires accompagnées d’illustrations.

Le crayon de plomb, des feuilles et une gomme à effacer sont ces principaux outils de travail. Une fois assis à sa table à dessin, pratiquement quotidiennement, il s’évertue à donner vie à ses pensées. Nul besoin pour lui de se creuser la tête, les idées viennent d’elles-mêmes. Bien que le dessin soit sa première passion, Simon Duchesne ne néglige nullement l’histoire dans son œuvre. En plus d’utiliser un vocabulaire diversifié et recherché, il incorpore des touches d’humour. Avec l’Étrange Homme-Mouche, il achève pour la première fois une œuvre.

«Cette fois-ci, je me suis donné un objectif précis de six pages pour chaque histoire contrairement aux autres fois où je me décourageais parce que je ne voyais pas la fin», d’expliquer le créateur.

L’histoire d’une grande passion

Ce n’est pas d’hier que Simon Duchesne gribouille des dessins et invente des histoires abracadabrantes. Depuis qu’il a quatre ans qu’il voue une passion pour ce loisir. Graduellement, il forge un intérêt particulier envers la bande-dessinée et les pionniers de ce domaine. Dans sa bibliothèque se trouvent les collections complètes de plusieurs classiques tels que Tintin et Batman.

Si les jeunes de son âge admirent le travail d’auteurs récents, lui s’intéresse particulièrement aux œuvres des années 60 et 70.

«Je ne sais pas pourquoi, je préfère les couleurs et le style. Dans Batman par exemple, les dessins des mouvements sont moins exagérés», explique celui qui loue régulièrement des vidéos de Charlie Chaplin ou Laurel et Hardy.

En plus de la bande-dessinée, Simon Duchesne s’investit dans le théâtre, l’impro et le cinéma. Qui sait jusqu’au sa fibre artistique le mènera?

Démarches

Au printemps dernier, Simon et sa mère décident de communiquer avec la directrice du Salon du livre, Sylvie Marcoux, afin de connaitre son intérêt envers le travail du jeune homme. Une rencontre plus tard, ils obtiennent une confirmation à l’effet que Simon pourra exposer au Salon, dans une section nouvellement créée : Place à la relève. Et contrairement à plusieurs fanzines, L’Étrange Homme-Mouche détient son existence officielle.

«Mme Marcoux a été très gentille avec nous. Elle nous a expliqué certaines étapes à suivre pour que nous présentions une belle œuvre. Nous avons notamment enregistré le fanzine pour qu’il obtienne un numéro de ISBN. Maintenant, on peut y avoir accès à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) ainsi qu’à la Bibliothèque et Archives Canada», note avec fierté ses parents.

Fierté des parents

Les parents de Simon, Roger et Linda, sont fiers de voir les accomplissements de leur fils. Ils le soutiennent et l’accompagnent pas à pas dans la réalisation de ses objectifs.

«Simon est un garçon persévérant. Quand il a une idée il la tient jusqu’au bout. Disons que nous ne nous ennuyons pas avec!», lance-t-elle sourire aux lèvres. C’est comme si cela s’inscrivait dans son cheminent d’aller au salon. Il n’est pas nerveux et le vit même mieux que nous.»

Déjà un nouveau projet

Porté par une motivation, Simon Duchesne a depuis complété une deuxième création intitulé Le Justicier. C’est avec fierté qu’il parle de l’évolution de son style depuis l’année dernière.

«Je pense même la colorer celle-là», se surprend à dire celui pour qui le noir et blanc avait jusque-là toujours été priorisé.

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article