Exposition Jardins secrets : Plonger dans l’univers de la nature humaine

Julien B. Gauthier
Exposition Jardins secrets : Plonger dans l’univers de la nature humaine
(Photo : Courtoisie)

La professeure en arts visuel et numérique au Collège d’Alma, Michelle Laforest présente jusqu’au 2 octobre l’exposition Jardins secrets à La Galerie. L’artiste nous plonge dans l’univers de la nature humaine et celui des liens familiaux.

Regroupant ses dernières créations picturales, ces œuvres proposent une poésie du quotidien mélangeant les traditions, les souvenirs, la nostalgie et la mélancolie de l’enfance.

Une quinzaine d’œuvres sont exposées. On y retrouve de tout : photographies, imageries, objets, peinture acrylique, dessins et sculptures. Ces œuvres participent à transmettre les émotions que Michelle Laforest cherche à faire vivre aux participants à travers des expériences artistiques sociétales.

« J’ai toujours aimé écouter, regarder, m’interroger sur l’humain. J’aime connaître les gens, savoir comment ils pensent. Je suis très observatrice. L’être humain est toujours au centre de mes toiles », explique l’artiste.

Michelle Laforest, graphiste de formation, possède également une maîtrise en arts. Avant d’être professeure en arts visuels, elle était travailleuse autonome et graphiste pour Ville d’Alma.

Art intuitif

Elle a créé l’ensemble de ses œuvres lors du confinement. Retrouvée face à elle-même, cette solitude a alimenté ses réflexions. Des changements récents à sa vie l’ont également fait réfléchir sur la vieillesse humaine.

« Plusieurs facteurs m’ont influencée, tels que le décès de mon père, le décès récent de mon beau-père, la naissance de mes petits-enfants, le fait d’être une grand-mère. Le coronavirus, qui force la distanciation entre les gens… ce sont des questionnements qui entrent en ligne de compte. »

Société de consommation

L’exposition Jardins secrets se veut également être une critique de la société de consommation. De fait, ses œuvres sont fabriquées et conçues à partir de matériel recyclé. Elle peint et s’inspire grâce à la texture d’une peinture précédente qui se cache sous son travail, agissant de façon spontanée.

« Les toiles sont récupérées. Elles ont déjà eu des interventions. Je refais un nouveau monde avec ça, je repasse une couche d’apprêt et ça me donne une texture. À partir de là, je vois ce qui m’inspire. J’y vais très intuitivement, selon ce que je veux exprimer dans le moment ».

L’entrée à l’exposition Jardins secrets est gratuite et elle est présentée jusqu’au 2 octobre 2020.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires