Hélène Potvin propose un roman à suspense

Hélène Potvin propose un roman à suspense
La mort au pluriel est le huitième ouvrage de l’auteure Hélène Potvin.

Le 17 octobre dernier, à l’hôtel de ville de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, avait lieu le lancement du roman La mort au pluriel, huitième ouvrage de l’auteure, conférencière et numérologue Hélène Potvin.

Il s’agit pour elle d’une première publication aux Éditions La Semaine du Groupe Livre Québécor Média. Dans ce suspense policier, un riche homme d’affaires est découvert pendu et une femme ayant été sa maîtresse est retrouvée noyée. S’agit-il de deux suicides ou doit-on envisager d’autres hypothèses? Madeleine Bonneau, chargée de l’enquête policière, sera aidée d’une numérologue pour résoudre cette intrigue.

Native d’Arvida, Hélène Potvin a habité tour à tour au Labrador, en Estrie, ainsi qu’en France et réside aujourd’hui à Lac-à-la-Croix. Employée des postes, elle ne vit pas de son écriture, mais a tout de même été très prolifique au cours des dernières années. Son premier ouvrage Les chemins de papier qui lui a valu le prix de La Plume saguenéenne en 2001 a été suivi de Parfum d’anges et d’un autre roman Les marchandes d’espoir, trois titres parus aux Éditions JCL. Elle a aussi publié chez Béliveau Éditeur trois romans de la trilogie Chez Mimi, laquelle se déroule dans notre région: Elvira la vipère, L’affaire Léonie Lachance et Au secours de Mimi. «Je suis toujours fière de parler du Lac-Saint-Jean dans mes romans», précise-t-elle. Elle a également rédigé un essai au sujet de la numérologie ayant pour titre 22 nombres et leurs secrets.

«Je sais ce que j’attends quand je lis un livre. J’ai l’impression d’écrire plus comme une lectrice que comme une écrivaine», explique-t-elle. Hélène Potvin ne connaît pas le syndrome de la page blanche. «J’ai toujours eu l’imaginaire très développé. Écrire c’est une passion et un besoin pour moi», souligne-t-elle. «On s’investit dans l’écriture. On se projette dans un roman et dans tous les personnages si on veut leur donner une crédibilité», ajoute l’auteure. Pour obtenir des renseignements supplémentaires sur ses écrits, il s’agit de se rendre au www.helenepotvin.com .

Partager cet article