Humoriste d’Alma : Guillaume Boldock est allé all-in à Montréal

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Humoriste d’Alma : Guillaume Boldock est allé all-in à Montréal
(Photo : Julie Lebrun Photographe )

L’humoriste almatois Guillaume Boldock roule sa bosse à Montréal. Depuis maintenant quatre semaines, il anime d’ailleurs sa propre soirée d’humour au Ninsaki Simple Malt, dans la métropole.

C’est une belle ascension pour Guillaume, qui a commencé l’humour il n’y a que quatre ans.

« J’ai commencé à la soirée d’humour qu’animait Jessy Sheehy, à Jonquière. La première expérience avait été correcte, j’étais satisfait, mettons. C’était toutefois la dernière de la saison, mais lorsque la nouvelle a commencé, Jessy m’a ouvert une place pour que j’y retourne toutes les deux semaines. Donc j’écrivais toujours un nouveau cinq minutes de gags que j’allais essayer là », raconte-t-il.

Quelques mois plus tard, il n’a fait ni une ni deux, et il est allé s’installer à Montréal pour tenter de percer.

« J’y suis allé vraiment all-in et j’ai déménagé là-bas. »

Soirées d’humour

Comme il n’a pas fait l’École nationale de l’humour (ENH), Guillaume a fait ses classes dans les bars et dans divers ateliers, comme ceux donnés par l’humoriste Frank Grenier.

« Avec toutes les soirées et tout ce qui est offert, l’ENH n’est plus un passage obligé. »

Le milieu des bars peut toutefois être difficile, notamment en raison de la quantité de soirées d’humour et le nombre grandissant de personnes qui tentent leur chance. Boldock mentionne cependant avoir eu beaucoup de chance.

« Comme j’ai commencé en région, les humoristes qui venaient restaient souvent prendre une bière et j’ai eu la chance de discuter avec plusieurs d’entre eux. Ç’a donc été plus facile d’entrer dans les soirées, puisqu’ils m’avaient vu et qu’ils me connaissaient », indique celui qui joue environ une quinzaine de fois par mois.

Même si les choses fonctionnent de mieux en mieux pour l’Almatois, il souligne toujours avoir besoin d’aller travailler à son second emploi, à la SAQ.

« Mes choses se développent bien et je diminue de plus en plus mes heures là-bas, c’est motivant. »

Boldock et ses ami-e-s

Depuis maintenant quatre semaines, Guillaume anime sa propre soirée, Boldock et ses ami-e-s. Jusqu’à maintenant, il mentionne que tout se passe bien et que le public est bon.

« Lors des deux derniers spectacles, nous avions au-dessus de 50 personnes. Je suis vraiment satisfait. J’offre un show dynamique avec de bons humoristes. J’ai l’ambition que cette soirée devienne un incontournable à Montréal. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des