Jello Villeneuve encore sur un nuage après avoir assisté à l’ADISQ

Par Laurie Fortin
Jello Villeneuve encore sur un nuage après avoir assisté à l’ADISQ
Jello Villeneuve a rencontré plusieurs artistes sur place.

Jello Villeneuve est sans contredit l’un des plus grands fans de musique québécoise dans la région et pour sa fête, sa fille n’aurait pu trouver meilleur cadeau que celui de lui offrir une paire de billets pour assister à l’annuel gala de l’ADISQ, dimanche soir.

En entrevue, il était encore sur son nuage en repensant à toute la soirée qu’il a vécue.

«Pour commencer, le gala en soi était l’un des meilleurs shows musicaux que j’ai vus avec les plus grands, Ginette Reno, Céline Dion, Plume Latraverse », indique celui qui a été bouleversé par la prestation de Céline Dion.

Il n’a pas pu retenir ses larmes lorsque la diva a interprété la chanson de Léo Ferré. Selon lui, la salle a aussi apprécié la soirée dans son ensemble.

Sa fille travaille sur un plateau de tournage et c’est à cet endroit qu’elle a demandé au comédien Rémi-Pierre Paquin s’il n’avait pas un contact pour obtenir des billets.

« Comme il fait partie d’Éric et le Fantastiques, il a profité de sa tribune pour faire une demande alors qu’il était en ondes, en racontant mon histoire de disquaire et ça a fonctionné », de raconter enthousiaste Jello Villeneuve.

Le passionné de musique s’est réjoui de pouvoir assister au gala, d’autant plus qu’il était bien positionné dans la salle, mais avait un autre souhait, celui de pouvoir participer au party d’après gala.

« Ce n’est pas tout le monde qui pouvait y participer, mais moi je voulais vraiment y aller! Mais nous n’avions pas de billet », de raconter le coloré homme d’affaires.

Coup du hasard, sa fille en trouve un dans la salle de bain, mais c’est hors de question pour lui d’y aller sans elle. C’est leur rencontre avec Philippe Brach qui leur permet finalement d’entrer.

« On ne se connaissait pas personnellement, mais son père lui avait déjà parlé de moi. Je suis rentré au même moment que lui et ça a fonctionné », de raconter Jello Villeneuve.

Une fois sur place, le disquaire a réussi à parler avec quelques artistes notamment Mario Pelchat, Louis-José Houde, Paul Daraiche, Paul Piché et Louis-Jean Cormier.

« On a dansé et tripé là. C’était vraiment plaisant! », de lancer celui qui aimerait même plus tard animer la soirée.

« Le DJ n’était pas mauvais, mais il avait un micro qu’il n’utilisait presque pas. J’aurais aimé ça moi animer!», a soutenu celui qui compte rejoindre l’organisation pour connaître la façon de postuler.

La variété des mets offerts et la beauté des gens ont aussi retenu son attention.

Un des seuls encore en vie

Jello Villeuneuve réussit actuellement un tour de force, celui d’offrir encore des disques alors que la très large majorité de ses compétiteurs ont lancé la serviette.

« Je suis un des seuls que quand tu entres dans le magasin, il y a encore des CD. Dans mon magasin, il y en a encore 80%, c’est comme dans le temps. Ailleurs, on voit beaucoup de vinyles et ils mettent les CD en arrière des boutiques. »

Sachant l’amour de l’animateur pour la musique, il a fait promettre à Louis-José Houde de passer le voir pour un futur achat.

« Si je passe à Alma, c’est promis que j’arrête te voir », lui a dit l’humoriste.

Mario Pelchat a quant à lui fait promettre au disquaire de rester ouvert, aussi longtemps qu’il le pourra.

Soulignons par ailleurs que Jello Musique est en nomination dans la catégorie Choix du public et Meilleur boss, ce vendredi au gala de la Chambre de commerce et d’industrie Lac-Saint-Jean-Est.

Partager cet article