Jimmy Larouche : Vivre le cinéma de la maison

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Jimmy Larouche : Vivre le cinéma de la maison
(Photo : Trium Médias - Janick Émond)

D’Alma à Sherbrooke, de Calgary à Montréal en passant par la Floride, le cinéaste almatois Jimmy Larouche en a fait du chemin. Suivant toujours son rêve de vivre du cinéma, il a finalement retrouvé son cocon à Alma.

Après de nombreuses années à vivre à Montréal, le cinéaste a décidé de revenir vivre dans sa ville natale lorsque la pandémie a frappé 2020.

« Je ne me suis jamais senti vraiment à la maison à Montréal. De l’autre côté, je ne me fatigue jamais de mon Lac. Je suis donc revenu à Alma pendant la pandémie et je ne suis jamais reparti d’ici », raconte-t-il.

Certains pourraient croire que de revenir en région serait une embûche dans le parcours de cinéaste de Jimmy. Mais au contraire, il ne s’est jamais senti aussi bien que maintenant.

« Il n’y a pas vraiment de défi de faire mon métier à partir d’Alma. La grande partie de mon travail se fait de la maison. »

Il poursuit : « Ce que ça change vraiment d’être en région, c’est que je suis plus heureux. Ma vie sociale est plus épanouie et j’ai ma famille ici. Et en étant mieux, ça ne peut pas nuire à ma créativité. »

La seule embuche, si on peut le dire ainsi, ce sont les tournages.

« Mais encore là, ce n’est pas vraiment un obstacle. Si on prend Les Chasseurs d’étoiles par exemple, même si j’avais habité à Montréal j’aurais eu à me déplacer. Et si je dois partir d’Alma pour Montréal pour un tournage, ce n’est pas un problème, ça ne me dérange pas de me déplacer pour mon métier. »

Sur le droit chemin

Jimmy Larouche ne le cache pas. C’est présentement la première fois depuis qu’il est dans le milieu du cinéma que sa vie va bien.

« Pendant huit ans, ma vie allait mal. J’ai produit et tourné des films qui ont fait le tour du monde, comme Mon ami Dino, par exemple. Malgré ça, je ne faisais pas d’argent parce que j’avais moi-même investi pour produire ces films. C’était donc très difficile financièrement. »

Mais ce parcours aura permis à Jimmy de se faire une solide réputation.

« Je me suis fait une vraie bonne feuille de route et maintenant, quand j’ai un projet, tout le monde m’écoute. »

Un rêve bientôt réalité

Jimmy Larouche s’approche de son rêve. Depuis plusieurs années, il travaille sur l’adaptation cinématographique du livre Man, de Kim Thuy.

« C’est mon rêve de réaliser ce projet et ça va enfin de l’avant. Je pense que ça va être comme mon Incendie de Denis Villeneuve. Ça va être celui qui va m’amener à un autre niveau. »

Jimmy travaille également sur le documentaire Norm et Dave, qui sera diffusé sur les ondes de TV5, à une date toujours inconnue pour le moment.

Partager cet article