Langage Plus se relocalise près du centre-ville

Langage Plus se relocalise près du centre-ville

Le centre d’artistes Langage Plus vient de faire un grand pas en avant en faisant l’acquisition de l’ancien édifice de la librairie Antonio Girard Ltée Buro Plus, au 555, rue Collard. En plein centre-ville, à deux pas du futur site de la scène extérieure de la Société de développement économique d’Alma, Langage Plus s’offre toute une vitrine sur le monde de la culture.

C’est depuis 2005 que l’organisme tentait de se relocaliser. Les actuels locaux, au-dessus de la Caisse d’économie des travailleurs d’Alma, plus haut sur la rue Collard, faisaient en sorte que la salle d’exposition n’était pas visible et difficile d’accès, ce qui réduisait d’autant la fréquentation de ce centre d’artistes, malgré toute la publicité entourant le passage des différents artistes.

Quand l’entreprise Antonio Girard a annoncé son déménagement, en 2007, immédiatement, les administrateurs de Langage Plus ont approché la famille Girard pour voir la possibilité d’acheter ce bâtiment qui présente une surface utile de quelque 8000 pieds carrés avec une pleine fenestration du côté de la rue Collard.

Alayn Ouellet, le président du conseil d’administration de Langage Plus a d’ailleurs louangé le patriarche de la famille, Antonio Girard, qui était d’ailleurs présents lors de l’annonce, mardi dernier. Il a souligné son ouverture d’esprit et sa patience en attendant que toutes les ficelles soient attachées, notamment au chapitre du financement alors que Langage Plus a du obtenir un cautionnement de la part de Ville d’Alma pour l’emprunt nécessaire à l’acquisition du bâtiment et son aménagement intérieur. « Dans ces nouveaux locaux, Langage Plus pourra ainsi œuvrer à la réalisation de son plan de développement, élargir les la programmation de ses activités et l’éventail de ses services en collaborant plus étroitement avec la communauté almatoise et régionale », a lancé d’un trait, avec enthousiasme, Jocelyne Fortin, directrice générale de l’organisme.

Fondée en 1979, Langage Plus n’a jamais véritablement profité de locaux offrant une visibilité adéquate pour une galerie d’art de ce type.

Dans les nouvelles infrastructures, on devrait procéder à l’aménagement de trois salles d’exposition répondant aux nouvelles tendances en terme de normes, d’une salle multifonctionnelle, d’un centre de documentation en art contemporain, d’un service éducatif, d’espaces de travail et de deux ateliers consacrés à des résidences d’artistes.

Des ententes sont d’ailleurs actuellement en discussion avec des partenaires étrangers afin d’élargir ce programme d’artiste en résidence.

Ville d’Alma et le Conseil des arts et des lettres du Québec sont de fidèles partenaires de Langage Plus. À ce chapitre, el maire d’Alma, Gérald Scullion, a confirmé que la municipalité haussait de 28 000 $ à 40 000 $ par année la contribution de la municipalité au Centre d’artistes Langage Plus qui a un rayonnement international.

Poster un Commentaire

avatar