L’Aube : Pascale Paradis lance un extrait de son premier album

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
L’Aube : Pascale Paradis lance un extrait de son premier album

L’autrice-compositrice-interprète originaire de Saint-Henri-de-Taillon, Pascale Paradis, a lancé le 6 octobre dernier la chanson L’Aube, le premier extrait de son tout premier album à venir cet hiver.

Disponible sur toutes les plateformes d’écoute en continu, cet extrait met bien la table pour le reste de l’album.

« L’aube c’est un cercle vicieux et une dualité. C’est là où commencent les amours éphémères face auxquels on essaie de garder la tête froide, mais qui finissent inévitablement par blesser. »

Voilà comment Pascale Paradis décrit sa plus récente chanson, inspirée par une émotion et une nuance de couleur.

« Dans l’album à venir, j’y parle de célibat dans la trentaine. Les titres de mes chansons sont inspirés par des nuances de couleur, liées aux émotions vécues à travers mon parcours. Les couleurs ont toujours été importantes pour moi, j’y accorde une grande importance et souvent, elles sont liées à une émotion. C’est ce que j’ai tenté de représenter dans la pièce l’Aube et dans le reste de l’album. »

Pascale, qui est également enseignante en musique à l’école Jean-Gauthier d’Alma, ajoute que chacune des chansons de son album s’inspire d’une nuance de couleur ainsi que d’une émotion.

« Ainsi, certaines chansons sont plus fragiles, alors que d’autres sont plus dans la légèreté. J’y laisse également une grande place à l’interprétation puisque je suis très axé sur le côté poésie dans les paroles. »

Un rêve

Après avoir lancé deux EP en 2017 et 2018 et après avoir grandi de ces expériences, Pascale Paradis réalise un rêve en lançant officiellement un premier album.

« Cet album j’y pense depuis longtemps. J’y travaille fort pour le diffuser et le faire connaitre, qu’il soit entendu. J’apprécie chaque minute du processus. Mais où il m’amènera, ce sera une surprise pour moi. »

Elle a par ailleurs été soutenue financièrement par le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), ce qui représente une grande fierté.

« Ce n’est vraiment pas évident d’obtenir des fonds, donc c’est une très belle tape dans le dos. »

Pascale a été entourée par son bon ami Guillaume Tondreau pour la réalisation de cet album. Ce dernier a, entre autres, été bassiste pour Karine Ouellet et Claude Bégin.

« Il a beaucoup d’expérience et il m’a assurément aidé dans le processus de création. J’ai été très bien entourée et je crois que ça apporte une certaine crédibilité au tout. »

Une vidéo captation pour la pièce l’Aube sera lancée sur YouTube au cours de la semaine du 10 octobre.

L’album, quant à lui, sera disponible à l’hiver 2022.

Partager cet article