Le cinéaste Jimmy Larouche soulagé

Par Laurie Fortin
Le cinéaste Jimmy Larouche soulagé

PRIX. Présenté en toute première mondiale dans le cadre du Festival du nouveau cinéma, Antoine et Marie, du réalisateur almatois Jimmy Larouche a été récompensé dans la catégorie Meilleur long métrage – section Focus Québec/Canada. Pour le réalisateur, ce prix a été reçu avec énormément de joie et aussi du soulagement.

«Nous avons terminé le film mercredi soir à minuit et il était présenté le lendemain. Je ne l’ai même pas vu moi-même avant qu’il soit présenté. Certains tests ne sortaient pas comme je voulais alors j’étais très soulagé quand j’ai écouté la version finale», raconte Jimmy Larouche qui a décidé de présenter le film et de le terminer en un mois alors que trois mois de travail auraient dû être investis normalement.

«C’est un miracle ce que nous avons réussi à faire. Nous n’avons pas eu de subvention. Les gens ont décidé de travailler pour pas cher ou gratuitement. J’ai tellement reçu d’amour et d’aide sous toutes les formes, je ne sais pas comment je vais faire pour redonner tout ça», lance Jimmy Larouche, visiblement touché.

Plus rapide

Contrairement à son premier film, La Cicatrice, Jimmy Larouche confie avoir eu moins de temps une fois le processus entamé pour le conclure.

«Avec La Cicatrice j’ai eu plus de temps pour démarrer le projet, mais cette fois, comme j’ai eu un investissement de 50 000$ de la part d’un ami, ça a été plus rapide et nous avons eu moins de temps de se préparer. La Cicatrice a donc été réalisé en trois ans alors que son dernier bébé l’a été en un an seulement.

Fatigué par les derniers mois de travail, Jimmy Larouche compte prendre du repos avant de poursuivre les démarches de promotion pour Antoine et Marie. Il souhaite que le bouche-à-oreille fasse son petit, que les médias embarquent et que d’autres festivals sélectionnent son film.

«Pour qu’un film ait du succès il faut qu’il soit bon et qu’il ait une bonne promo. Nous n’avons pas les moyens de faire beaucoup de promotion alors nous devons espérer que les festivals et les médias en parlent», confie-t-il.

Film

Le film Antoine et Marie traite de la drogue du viol sous deux principaux angles: comment la victime vit la situation et quelle motivation pousse l’agresseur à commettre ce geste. Tourné à Alma, il met en vedette Martine Francke et Sébastien Ricard, dans les rôles principaux, ainsi que Guy Jodoin et Isabelle Blais.

Dans ce film, une importante cruciale a été accordée à la conception sonore, et ce dès l’écriture du scénario. C’est d’ailleurs le même concepteur que La Cicatrice, Andreas Mendritzki, qui est derrière cette conception.

«Même les juges ont remarqué l’emphase que nous avons créée sur le son. […] C’est le film que je suis arrivé le plus près de ce que j’avais en tête au départ. Je suis fier sur toute la ligne.»

Partager cet article