« Le lac Saint-Jean, une destination, un milieu de vie » : Le lac démystifié dans un ouvrage

Julien B. Gauthier
« Le lac Saint-Jean, une destination, un milieu de vie » : Le lac démystifié dans un ouvrage

À l’occasion du 375e anniversaire de l’arrivée de Jean de Quen au lac Saint-Jean, Technosciences Saguenay-Lac-Saint-Jean offrira d’ici 2022 une nouvelle édition complètement revisitée de l’ouvrage Le lac Saint-Jean, une destination, un milieu de vie, initialement sortie ne 1999.

Cet ouvrage de référence dressera à nouveau un large éventail de tous les éléments qui entourent le lac Saint-Jean : histoire, géographie, biodiversité, socioéconomie et tourisme.

La première édition avait été un véritable succès, selon son principal auteur, Jocelyn Caron. 20 000 exemplaires avaient été imprimés. À l’heure actuelle, il n’en reste plus.

« Avec cet ouvrage, on touche vraiment à l’ensemble du Lac avec son histoire, ses populations, ses villes, ses villages, ses paysages. On essaie de faire un topo vraiment complet autour de ce plan d’eau exceptionnel », explique celui qui est également l’ancien directeur de Technosciences Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Une révision était de mise, selon lui. En effet, bien des choses se sont déroulées depuis 1999. À l’époque, il n’y avait pas de Véloroute des Bleuets. Rio Tinto n’avait pas mis en place son programme de stabilisation des berges. Les délimitations du Parc national de la Pointe-Taillon étaient différentes.

« On se rend compte que, même pour les gens du Lac, il y a des petites informations qui ont été oubliées ou qu’ils ne savent pas. Pour cette nouvelle édition, on va aborder l’archéologie, mais aussi la question des études d’impact qui ont été faites par Rio Tinto pour les nouveaux programmes de stabilisation des berges. On va aussi aborder la question de la ouananiche. Il y a eu beaucoup de projets de recherche à cet effet au cours des dernières années. »

Collaboration régionale

Technosciences Saguenay-Lac-Saint-Jean fera appel à de nombreux collaborateurs dont des chercheurs de l’Université du Québec à Chicoutimi et des photographes. Tourisme Alma-Lac-Saint-Jean a déjà signifié son intérêt à participer au projet, de même que Rio Tinto, l’Organisme du bassin versant ainsi que la Corporation LACtivité pêche (CLAP).

Pour l’instant, la rédaction n’est pas encore entamée, mais la recherche et la collecte de données achève. Le plus grand défi pour Jocelyn Caron et ses collaborateurs sera toutefois de synthétiser le tout en environ 100 pages, puisque les ressources en informations sont plus qu’abondantes.

Jocelyn Caron espère boucler le financement d’ici le début 2021. Un montant d’environ 100 000 $ devra être récolté pour la recherche, la photographie, l’iconographie, l’édition et l’impression. Par ailleurs, Technosciences a également produit un volume similaire pour le Fjord-du-Saguenay intitulé Saguenay : Une ville, un fjord, une rivière.

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires