Les jeunes de la maternelle goûtent à la féerie de Casse-Noisette

Les jeunes de la maternelle goûtent à la féerie de Casse-Noisette

Le Prisme culturel sait bien faire les choses. Ce mardi et mercredi, en avant-première, des jeunes de la maternelle et de niveau primaire avaient le privilège de vivre une belle expérience théâtrale. Au lieu d’être assis dans la salle Michel Côté pour assister à une représentation spéciale du ballet Casse-Noisette, des estrades avaient été disposées sur l’avant de la scène et les jeunes pouvaient même toucher et vivre en temps réel le spectacle.

Cette année encore, les mots magie, féérie et professionnalisme sont au rendez-vous pour la 14e édition du Casse-Noisette qui sera présentée au grand public cette fin de semaine du 14 au 16 décembre à la Salle Michel-Côté.

Cependant, afin de permettre aux jeunes de découvrir cette œuvre, le Prisme a élaboré cette représentation spéciale.

Pour les jeunes de la maternelle notamment, accompagnés de leurs professeurs, on présente des extraits de la pièce avec une narratrice qui explique l’histoire de Clara et de son Casse-Noisette.

À un certain moment, on arrête l’histoire et les jeunes sont invités à se mélanger aux différents personnages sur scène pour les toucher, parler avec eux, se faire photographier, etc.

Ce moment magique se lit dans le visage des jeunes qui côtoient ainsi en temps réel des souris, des soldats, un magicien, Clara, le Prince, le Casse-Noisette, les décors de la pièce et autres.

Il s’agit d’une belle façon d’apprivoiser le théâtre et de donner le goût à ces jeunes pour la danse.

Édition 2012

L’édition 2012 du Casse-Noisette du Prisme culture lest fidèle à la tradition établie depuis 14 ans maintenant.

« À la fois surpris et étonné, ébloui par les costumes, décors, éclairage, fasciné par la performance des danseurs, le spectateur qui voit Casse-Noisette pour la première fois découvre un trésor! », soutient France Proulx, directrice artistique du spectacle à grand déploiement.

Cette année, les danseurs professionnels Malorie Bouchard et Jean-Daniel Bouchard interprétent les rôles principaux. Malorie Bouchard sera sur la scène pour camper le rôle de Clara pour une troisième année. Recruté dernièrement par la compagnie Cas public de Montréal, Jean-Daniel Bouchard saura transporter les spectateurs dans le rôle du Prince.

Nouveautés

Comme trame de fond, les spectateurs goûtent toujours au monde féerique de la petite Clara animé par près de 100 danseurs. Les créateurs peaufinent toutefois le spectacle chaque année pour faire ressortir la beauté et créer la magie. Sans parler de grands changements, le directeur de production Raymond Tremblay affirme qu’un travail a été effectué pour apporter de nouveaux tours de magie, des apparitions et un effort particulier a été investi sur les mises en scène.

Directeur général chez Alma Honda, Jean-Claude Fortin a accepté la présidence d’honneur de cette édition.

Un budget important

La production du ballet Casse-Noisette dans son intégralité représente un projet ambitieux qui ne peut se réaliser qu’avec la contribution du milieu. Avec un budget se situant autour de 130 000$ dont un peu moins de la moitié des revenus proviennent de la vente de billets.

Comme à l’habitude, les parents des danseurs contribueront à leur façon en vendant des bouteilles de la «Cuvée Casse-Noisette».

L’horaire des spectacles et les billets sont disponibles par le biais de www.almaspectacles.com

Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Partager cet article