Pauline Lapointe rêve de voyager avec son livre

Par Laurie Fortin
Pauline Lapointe rêve de voyager avec son livre

ROMAN. La volonté de laisser un legs à sa descendance et aussi de démystifier la réalité des unions interculturelles a motivé Pauline Lapointe a rédigé son premier livre. Maintenant, elle rêve de voyager avec son œuvre et pouvoir partager son vécu partout dans le monde.

Native de St-Cœur-de-Marie, Pauline Lapointe a vécu 40 ans avec celui qu’elle décrit comme l’homme de sa vie. Son mariage dans les années 70, a attiré les regards plus d’une fois. Aujourd’hui, elle souhaite faire connaître la culture de l’orient.

«J’ai tellement entendu de gens qui ont de mauvaises impressions, comme de quoi c’est difficile de vivre à deux. Dans mon cas, ce fut une belle richesse», relate celle qui s’est rendue quelque fois voir sa belle-famille et a rapidement tissé de grands liens.

Elle a écrit Au seuil d’une porte avec son cœur, en toute humilité.

«J’aimerais faire découvrir aux gens que l’on peut écrire, que c’est possible. Si on ne peut pas laisser un héritage financier à notre descendance on peut laisser l’héritage du cœur. Je voulais qu’ils [petits-enfants] savent quelque chose sur lui.»

Dans Au seuil d’une porte, le lecteur pourra aussi en découvrir plus sur l’enfance de Pauline Lapointe passée au Lac-Saint-Jean, de ces moments comme Reine du Carnaval ou de ces soirées passées à l’épicerie de son père à Normandin.

Écrire, une thérapie

En se mettant à écrire, Pauline Lapointe a réalisé à quel point l’exercice était rédempteur.

«La main est une continuité du cœur. Si la connexion ne se fait pas entre les deux ça ne vient pas. Je n’ai pas les mots.»

Celle qui a longtemps enseigné en naturopathie a toujours été fasciné avec le talent de l’écriture. Loin de se considérer comme une poète, elle apprécie toutefois de plus en plus lire des ouvrages de ce genre.

L’auteure aimerait pour la suite partager son expérience lors de conférences notamment auprès des adolescents, dans les écoles.

«C’est possible de commencer à écrire pour eux, par thématique. Ils écrivent les moments heureux qu’ils partagent ici et là et ce n’est pas long qu’ils se retrouvent avec de quoi publier un livre.»

Un deuxième roman, en quelque sorte la suite du premier, est actuellement en préparation. Pauline Lapointe partagera encore plus du vécu avec son mari, de la naturopathie et du Feng shui.

«J’expliquerai comment faire de sa maison un havre de paix, pour inspirer la confiance. À l’intérieur, nous avons le contrôle de ce qui se dégage comme ambiance, contrairement à l’extérieur, où on ne peut pas toujours.»

Vendredi le 26 septembre de 18 h 30 à 20 h

Soirée d’hommages, reconnaissance aux auteurs de la région.

« J’aurai la fierté de recevoir sur la grande scène un

coffret de mon livre présenté dans une reliure de luxe. »

Séances de dédicaces Au seuil d’une porte

Le 25 de 9 h à 11 h, de 12 h à 13 h, de 16 h à 18 h.

Le 26 de 9 h à 12 h.

Le 27 de 12 h à 13 h.

Le 28, dimanche Place des Médias de 13 h à 13 h 30,

le poste de la Radio du livre FM103,9 reçoit en entrevue

Pauline Lapointe-Chiragh.

Partager cet article