Poney le damné d’Alma : Une biographique sur un ancien motard

Par Janick Émond
Poney le damné d’Alma : Une biographique sur un ancien motard
Serge « Poney » Tremblay, alors âgé de 17 ans. Il venait de fonder son club de motards, les damnés d’Alma. (Photo : Courtoisie)

L’Almatoise d’origine, Christine Tremblay, signe un deuxième livre biographique, Poney le damné d’Alma, cette fois sur la vie de son frère Serge « Poney » Tremblay, fondateur du club de motards Les damnés d’Alma.

L’histoire prend racine à Alma, en 1955, lors de la naissance de Serge, qui se retrouve à l’orphelinat. À 10 ans, sa mère meurt et son père ne s’occupe pas de lui. Livré à lui-même, et déjà un grand rebelle dans l’âme, il transforme sa détresse en colère. À 17 ans, il fonde son club de motards et s’en suit des années de partys, de drogues et de rock and roll.

« C’est un peu comme s’il avait fondé sa famille avec son club », relate Christine Tremblay lors d’une entrevue téléphonique avec le Lac-St-Jean.

« Il en a vécu des affaires mon frère. À 20 ans il s’est retrouvé en prison en sécurité maximale, et même une fois sortie, il a eu des répercussions de son passé et il a dû passer au travers de nombreuses épreuves. Il a une vie qui vaut la peine d’être racontée. »

Violence

Aujourd’hui âgé de 65 ans, Serge a repris sa vie en main. Lorsque sa sœur l’a approché pour écrire le récit de sa vie, il a immédiatement embarqué dans le projet.

« Il était prêt à me raconter sa vie, et tout ce qu’il m’avait caché. Il assume totalement ses actes. Il admet qu’il a fait des erreurs et il accepte ce qui vient avec ça. »

Serge a donc écrit près d’une cinquantaine de pages manuscrites, ou même à la dactylo, afin d’aider Christine. Cette dernière a d’ailleurs parfois eu de la difficulté à continuer l’écriture.

« Ç’a été difficile par moment à écrire, d’apprendre toutes ces choses que j’ignorais sur mon frère. Il m’arrivait d’avoir à arrêter d’écrire parce que ça venait me chercher. Je l’aime beaucoup mon frère et j’avais beaucoup de difficulté à croire qu’il pouvait avoir été aussi violent à un moment de sa vie. »

Sans censure

Elle ajoute que les gens pourraient être choqués par différents passages, mais il s’agit de l’histoire sans censure sur la vie de « Poney ».

« J’ai écrit ça parce qu’il y a une histoire à raconter, mais c’est pour expliquer aussi qu’une personne qui prend de mauvaises décisions dans sa vie, dans sa jeunesse, il y a des raisons pour ça. Ce n’est pas des excuses, mais je veux montrer que les choses peuvent s’expliquer aussi. »

Le livre Poney le damné d’Alma est disponible dans toutes les librairies.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires