Souvenirs des Fêtes de Jimmy Larouche

Par Laurie Fortin
Souvenirs des Fêtes de Jimmy Larouche
Jimmy Larouche appréhende depuis plusieurs mois déjà son retour au «lac».

Pour le réalisateur d’origine almatoise Jimmy Larouche, le temps des Fêtes signifie avant tout le grand bonheur de revoir toute sa famille.

«Je me fou des cadeaux et de toute cette partie-là. Je disais même que ça m’emmerde un peu. C’est le prix à payer pour que l’on puisse s’organiser une fête en famille. Cela me fait énormément de bien d’être entouré de ses gens, même si je n’ai pas le temps de tous leur parler beaucoup. Il y a de quoi de rassurant là-dedans. Tu sais qu’il y a des gens que tu aimes et qui t’aiment.

Côté nourriture, comme dans bien des familles, ce sont les mêmes plats qui sont servis année après année, à son grand bonheur.

«Ma mère et mes tantes se demandent quoi servir mais ce que l’on veut c’est ce à quoi nous sommes habitués: tourtière, pâté à la viande, salade de chou, salade crémeuse, ragoût, carrés Rice Krispies et beigne.»

Si Noël représente une fête familiale, le jour de l’An c’est plutôt le moment de revoir ses bons amis et connaissances du lac.

«Je reste au party de famille jusqu’à 11h et après je transfert au Crapaud avec Jello et son énergie contagieuse», conclut celui qui passera deux semaines avec les siens, 6 mois après sans être venu dans la région, un record pour lui.

Partager cet article