Une année positive dans les circonstances

Janick Emond, journaliste de l’Initiative de journalisme local
Une année positive dans les circonstances
Les spectacles déambulatoires dans les rues d’Alma font partie des évènements marquants de la dernière année pour Festivalma, et la population almatoise. (Photo : courtoisie)

Malgré l’annulation de tous les évènements qui étaient normalement prévus au calendrier, Festivalma peut se dire mission accomplie au terme de 2020. Dès le début de la pandémie, l’organisation a revu son plan d’action en innovant et présentant des activités différentes.

« Somme toute, on dresse un bilan positif de la dernière année, dans les circonstances. Nos bénévoles se sont retroussé les manches et nous avons réussi à demeurer présents grâce à plusieurs activités dans l’année », mentionne la directrice générale de Festivalma, Janie Maltais.

Comme l’évènement majeur de l’organisation a été annulé, on a décidé de visiter les quartiers en offrant des spectacles mobiles.

« Comme les gens ne pouvaient venir voir des spectacles, on a apporté les spectacles chez eux ! »

La formule a été un beau succès et les gens ont beaucoup apprécié le concept des spectacles ambulants dans les rues.

« On s’en fait encore parler aujourd’hui. Ça a vraiment frappé l’imaginaire. »

Filière-13

L’autre gros succès de 2020 pour Festivalma a été le jeu en réalité augmentée Filière-13 : La chaloupe. Ce jeu, fait en collaboration avec Escaparium et Stratéolab, demandait aux participants de parcourir le centre-ville à l’aide de leur téléphone afin de résoudre des énigmes afin de retrouver la chaloupe disparue de Festirame.

« Ç’a dynamisé le centre-ville d’Alma. On est allé chercher une clientèle très large avec ce projet. On ne pensait pas que ça irait chercher autant de gens que ça. Beaucoup de personnes l’on fait plusieurs fois. »

Lancé au mois d’août, Filière-13 devait se terminer au mois de septembre. Mais face au succès du jeu, l’évènement a été prolongé jusqu’à la mi-octobre.

Rénovations de la scène

Un gros projet réalisé en 2020 a été la rénovation de la scène Festivalma. Le projet, piloté par la ville d’Alma, aura coûté 573 000 $.

L’objectif des rénovations était d’augmenter la hauteur du toit, qui était devenu beaucoup trop bas pour les nouvelles productions majeures. Le toit a été haussé de 15 pieds, pour atteindre une hauteur de 35 pieds.

« On avait vraiment besoin d’aller chercher de la hauteur pour faciliter le travail des techniciens et pour aussi accueillir de plus grosses tournées et de plus grosses productions. Avoir une scène avec un toit plus haut nous permet aussi de demeurer dans la course des artistes québécois, qui ont de plus en plus d’importante production. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires