« Je crois en ma région » critiqué

Photo de William Fradette
Par William Fradette
« Je crois en ma région » critiqué

À peine lancée, l’initiative « Je crois en ma région » est vivement critiquée par Sylvain Gaudreault (PQ) et Luc-Antoine Cauchon (QS).

L’initiative présentée hier par plusieurs organismes économiques de la région n’a pas manqué de faire réagir le député de Jonquière Sylvain Gaudreault et le porte-parole régional de Québec solidaire Luc-Antoine Cauchon.

« Moi aussi je crois en ma région. Quand ce mouvement dit qu’il est d’accord avec les grands projets, bien moi aussi je suis d’accord avec les grands projets, mais ça dépend lesquels! Je ne suis pas dans la polarisation entre tout pour l’économie — rien pour l’environnement, je pense qu’il faut passer outre cette vision un peu simpliste », a exprimé le député péquiste en mêlée de presse.

Il en a profité pour exiger à nouveau un Bureau d’audience publique en environnement (BAPE) couvrant l’entièreté du controversé projet GNL Québec, ce qui n’est pas le cas à l’heure actuelle. « Ça nous prend un BAPE global et non fragmenté, de l’extraction du gaz jusqu’à son exportation sur le marché. Je dis cela depuis l’année passée ».

« Le nouveau mouvement parle d’un “oui conditionnel à l’évaluation du BAPE”, alors qu’on sait qu’il ne couvre pas l’ensemble du projet. Ça manque de sérieux », a-t-il conclu.

Faux-mouvement, selon QS

Par voie de communiqué, Québec solidaire a pour sa part dénoncé « Je crois en ma région » en le taxant d’être un faux-mouvement. « Ce n’est pas un mouvement populaire à la défense des intérêts publics, c’est une énième mobilisation des intérêts privés ! », a affirmé Luc-Antoine Cauchon.

La formation politique a également attaqué la porte-parole du mouvement, Karine Trudel. « Comme [elle] le disait si bien il y a quelques mois : “On ne peut pas vouloir s’attaquer aux changements climatiques tout en achetant un pipeline”, ce ne sera pas non plus, quelques mois plus tard, en lui pavant une voix d’or », a déclaré Cauchon, l’accusant d’avoir vendu rapidement sa crédibilité à des intérêts privés.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Marie Francine Bienvenue Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Marie Francine Bienvenue
Invité
Marie Francine Bienvenue

excellent article, l’heure juste